C'est super!

Posts Tagged ‘vogue

Anna Jagodzinska lors du défilé Chanel automne-hiver 2009-2010.

Un procès intenté par trois modèles à l’agence Next révèle les surprenants tarifs du magazine.

Comme il semble loin, le temps où Linda Evangelista, mannequin star des années 90, ne se levait pas pour moins de 10 000 dollars! Quelques mois après la sortie du documentaire choc de Sara Ziff sur la face sombre du mannequinat, un procès intenté à l’agence Next par trois modèles (une sombre affaire de rémunérations non versées) permet aujourd’hui d’en savoir plus sur les tarifs pratiqués par un magazine comme Vogue. Le site d’informations américain Jezebel a en effet mis en ligne le 30 novembre le décompte de sommes dûes ai mannequin polonais Anna Jagodzinska.

On y apprend notamment qu’une journée de shooting pour Vogue Parisest rémunérée 125 dollars. Quand on sait qu’une marque doit débourser 20 800 euros pour s’offrir une page de publicité dans le même magazine, on se dit que Condé Nast, l’éditeur de Vogue, est à la tête d’un modèle économique fort lucratif. Une pratique qui n’est pas isolée puisque le document prouve que d’autres titres pratiquent des tarifs similaires.

A leur décharge, chacun sait dans le milieu de la mode qu’être choisie pour une série mode dans Vogue permet surtout de décrocher de juteux contrats publicitaires: le document en question montre par exemple qu’H&M doit 60 000 dollars à Anna Jagodzinska. Encore faut-il décrocher ces fameux contrats avec les marques, ce qui n’est probablement pas le cas de tous les mannequins.

Un tel système vous choque-t-il ou vous paraît-il normal?

 

Source: L’Express

Emmanuelle Alt au défilé Jean Paul Gaultier Haute Couture, en janvier 2011.

La remplaçante de Carine Roitfeld souhaite mettre l’accent sur la beauté et les stars françaises plutôt que sur la jeune création.

 

Interviewée pendant les défilés Haute Couture de janvier par le site Internet du Vogue américain, Emmanuelle Alt a expliqué les grandes lignes de la nouvelle édition française, dont le premier numéro sortira en avril.

Comme il fallait s’y attendre de la part de quelqu’un qui travaille à Vogue Paris depuis plus de dix ans, elle ne compte rien révolutionner. Les photographes resteront les mêmes -« David [Sims], Mert et Marcus, Mario [Testino] et Bruce Weber ». On ne doit pas non plus espérer un regain de curiosité envers la jeune création française tant, à l’exception notable de Bouchra Jarrar, elle estime que « personne n’a émergé, mais on continue de croiser les doigts pour que ça arrive. […] Vous ne pouvez pas créer un nouveau talent à partir de rien. Les Etats-Unis semblent être devenus un lieu plus favorable aux jeunes créateurs. »

Nostalgique du Vogue des années 80 riche en tendances beauté, elle compte en revanche renforcer cette rubrique, et accorder plus de place aux « filles françaises » -notamment la nouvelle génération d’actrices internationales telles que Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg.

Styliste dans l’âme, elle espère par ailleurs pouvoir continuer de signer une série mode par numéro, dans un esprit « pas trop sexy, ni provocant ou fashion victim. Même si j’aime rêver, je veux que le magazine mette en scène une fille qui semble appartenir à la vraie vie. »

Source: L’Express

 

 


wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com