C'est super!

Posts Tagged ‘oscar

Après Maurice Jarre ou Michel Legrand, Alexandre Desplat, à son tour récompensé par un Oscar, s’inscrit dans la lignée des compositeurs français de musique de films appréciés par Hollywood, une « French touch » qui privilégie le travail en « finesse ».

Le compositeur français, l’un des plus recherchés de l’industrie du cinéma, a été sacré pour la bande originale de « The Grand Budapest Hotel », après huit nominations depuis 2007 notamment pour « The Queen », « Le Discours d’un roi » ou « Argo ». Il était nommé aussi cette année pour la musique d' »Imitation Game ».

C’est le septième Français à remporter un Oscar pour la musique, après Maurice Jarre (pour « Lawrence d’Arabie » en 1963 et « La Route des Indes » en 1985), Michel Legrand (en 1969 pour « L’Affaire Thomas Crown », 1972 pour « Un été 42 » et 1984 pour « Yentl »), Francis Lai (« Love Story », 1971), Georges Delerue (« I Love You, je t’aime », 1980), Gabriel Yared (« Le Patient anglais », 1997) et Ludovic Bource (« The Artist », 2012).

Dans une catégorie qui récompense souvent des artistes étrangers –l’Oscar est revenu en 2014 à un Anglais, en 2013 à un Canadien, en 2009 à un Indien…–, les Français sont appréciés notamment, aux dires des spécialistes, pour une sensibilité qui tranche avec une musique hollywoodienne plus standardisée.

« Il y a une esthétique française. Le cinéma américain se distingue par des musiques plus efficaces », souligne le compositeur Vladimir Cosma, auteur de quelque 300 bandes originales, dont celles de « Diva », « La Boum » ou « Rabbi Jacob ».

« Il y a une espèce de +French Touch+ de la musique de films, héritée de Debussy et Ravel, cette petite subtilité française qui contraste avec les compositeurs hollywoodiens, qui sont plutôt dans le grand orchestre », renchérit Benoît Basirico, journaliste spécialisé et fondateur du site Cinezik.fr.

« Il y a un formatage. C’est pour ça qu’Hollywood a besoin d’une respiration parfois en faisant appel à des étrangers ».

– ‘Tradition de la grande mélodie’ –

Ces spécificités, qui font apprécier les Français, ne datent pas d’hier. Si Hollywood a de longue date accueilli des compositeurs étrangers, tel l’Autrichien Max Steiner dans les années 30 et 40 (« King Kong », « Casablanca »), Maurice Jarre a contribué à ouvrir la voie aux Français dans les années 60.

« Antoine Duhamel (« Pierrot le Fou », Baisers Volés, ndlr) a travaillé pour l’étranger, de grands compositeurs comme Michel Colombier (« Une chambre en ville ») ont fait une carrière entière aux Etats-Unis », analyse Patrick Sigwalt, compositeur et secrétaire général de l’Union des compositeurs de musiques de films (UCMF). « Il y a une tradition française de la grande mélodie qui fait que l’on est reconnu dans le monde entier ».

Cette tradition se renouvelle aujourd’hui, dit-il, car le cinéma français a « une image assez valorisée » ces dernières années grâce aux « productions de Luc Besson qui se sont exportées (« Lucy », « Taken », ndlr) et aux comédiennes comme Marion Cotillard ».

Pour réussir à Hollywood, les compositeurs français doivent cependant souvent aller s’installer, au moins partiellement, aux Etats-Unis.

Alexandre Desplat vit ainsi une partie de son temps outre-Atlantique, tout comme le compositeur français Laurent Eyquem, qui vient de terminer la musique de « Momentum » avec Morgan Freeman. Maurice Jarre, Georges Delerue ou Michel Legrand s’y sont aussi installés pendant une période de leur vie.

« Beaucoup de compositeurs le disent, il faut être installé à Los Angeles pour y travailler », relève Benoît Basirico. « Pour être à Hollywood, il faut savoir bien s’entourer pour savoir se placer sur des projets d’importance », ajoute-t-il. « Il faut saisir l’industrie ».

Pour Vladimir Cosma, le risque alors est de « changer son esthétique musicale ». « Il faut voir si en s’intégrant dans un univers américanisé, on arrive à rester soi-même », lance-t-il.

Source: Le petit journal

Publicités

Jean Dujardin sacré meilleur acteur comique, pour sa prestation dans The Artist.

 

Jean Dujardin a remporté le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie pour sa performance incroyable dans The Artist. Le film muet en noir et blanc, véritable cri d’amour au cinéma hollywoodien, a révélé son interprète outre-Atlantique. Du plus bel effet avant les Oscars.

Qui peut se vanter d’avoir battu Brendan Gleeson, Joseph Gordon-Levitt, Ryan Gosling ou encore Owen Wilson ? Jean Dujardin (photo AFP), bien sûr ! Déjà primé à Cannes, l’acteur français a remporté dimanche soir le Golden Globe de meilleur acteur de comédie pour son rôle de star du muet dans The Artist. Le film français en noir et blanc, qui est un succès international et un véritable hommage au cinéma hollywoodien, a remporté deux autres récompenses : meilleure musique et meilleur film.

Jean, le nouveau Gérard 
Dans un anglais travaillé pour l’occasion (mais toujours approximatif), Jean Dujardin avait écumé les plateaux des talk-shows américains afin de faire la promotion de son film. Inconnu il y a encore quelques semaines, Jean Dujardin, 39 ans, est déjà qualifié par le New York Times de « Georges Clooney » français. Celui qui se destinait à un métier de serrurier est devenu la coqueluche des médias outre-Atlantique, le nouveau Gérard Depardieu, en bien plus glamour. Dans son discours de remerciement devant le parterre de stars réunies pour cette 69e édition des Golden Globes, l’acteur français a expliqué qu’un agent lui avait prédit qu’il ne pourrait jamais faire de cinéma car il avait « le visage trop expressif, trop gros ». « Je n’y peux rien, mes sourcils sont indépendants », a-t-il ironisé. Avant de conclure, sous les yeux attendris de sa femme Alexandra Lamy :« Sérieusement, j’ai toujours suivi mon instinct et me suis battu pour mes rêves. Alors je veux vous remercier de m’avoir prouvé le contraire ce soir. »

Le film The Artist, qui a déjà réalisé plus de 7 millions de dollars de recette aux Etats-Unis, est l’un des favoris pour les Oscars, qui se dérouleront le 26 février prochain. Après Marion Cotillard, Jean Dujardin sera-t-il le prochain Frenchy oscarisé ?

Source: Le petit journal

Jean Dujardin aux côtés de sa compagne Alexandra Lamy avant la cérémonie des Golden Globes.

Elle.fr commente le succès de la belle Marion Cotillard (Edith Piaf au cinéma):


Marion Cotillard c’est un peu la nouvelle fiancée de l’Amérique. Après avoir décroché l’Oscar de la meilleure actrice en 2008, grâce à son rôle dans « La Môme » réalisé par Olivier Dahan, sa carrière internationale décolle. La frenchie se fait une vraie place à Hollywood.

On l’a vu partager l’affiche de « Public Enemies » avec Johnny Depp, Christian Bale ou encore Leonardo Dicaprio. Bientôt, on l’a découvrira chanter et danser aux côtés de Nicole Kidman, Kate Hudson, Sophia Loren ou encore Penélope Cruz dans « Nine », la comédie musicale très attendue de Rob Marshall. Une aubaine pour l’actrice française qui crèverait l’écran selon plusieurs journalistes américains désireux de la voir remporter une seconde statuette.

Mais dans la course aux Oscars, Marion ne serait pas la seule Française favorite. Charlotte Gainsbourgpour « Antichrist » et Audrey Tautou pour « Coco avant Chanel » auraient également une chance de conquérir l’Oscar. Cocorico !


wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités