C'est super!

Posts Tagged ‘fromage

unnamed

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) :
– 12 oignons moyens
– 45 g de beurre
– 2 gousses d’ail
– 15 g de farine
– 1.5 l de bouillon
– 1 feuille de laurier
– poivre et sel
– 6 tranches de pain
– 60 g de fromage râpé

Préparation :
Préchauffer le gril du four.
Hacher les oignons et les faire fondre dans le beurre durant 15 minutes.
Saupoudrer ensuite de farine et ajouter l’ail. Lorsque la farine a pris de la couleur, verser le bouillon chaud, ajouter le laurier et laisser cuire 15 minutes.
Rectifier l’assaisonnement.
Répartir le fromage sur les tranches de pain et les faire gratiner au four.
Déposer sur la soupe et servir bien chaud.

 

Source: Marmiton

Publicités

fromages-francais_5151973

 

Lire le reste de cette entrée »

baragnaudes

 

É aquele queijo com manchinhas verdes! E você sabe como surgem essas manchinhas? É isso mesmo que você está pensando! Ça moisit! Quem diria que um dos queijos mais finos da França é produzido com mofo de pão?!?! O processo de envelhecimento é estimulado com o uso da Penicillium roqueforti durante a elaboração do queijo. 

Claro que não é o mesmo mofo que você encontra no seu pãozinho industrializado! O Roquefort fica em caves com umidade e frio específicos para aquela produção. Essa combinação de sucesso, diz a lenda, foi descoberta por acaso. Um camponês teria se encantado por uma moça e abandonado seu queijo junto a um pedaço de pão em uma gruta fria e úmida par air encontrá-la. Dias depois, quando voltou à gruta, percebeu que tanto o pão quanto o queijo tinham manchas verdes. Sorte nossa que ele não só não jogou fora, como experimentou e gostou!

Cave-Roquefort

Importante: somente os queijos originários das 7 caves de Roquefort-sur-Soulzon podem ser chamados de fromage de Roquefort! O resto não é oficial! 

En respectant quelques règles simples, ces produits souvent mis à l’index peuvent avoir leur place dans une alimentation équilibrée.

9706446-charcuterie-fromage-vin-les-conseils-pour-en-profiter

 

Le fromage : source de calcium

Souvent critiqué comme trop riche, le fromage n’est pourtant pas à exclure des menus. Une portion de 30 g — apport journalier recommandé — fournit en effet moins d’un tiers des apports limite conseillés en acides gras saturés (10 mg). Certains fromages sont aussi une excellente source de calcium, dont un Français sur deux n’atteint pas les apports recommandés, soit 900 mg chez l’adulte. Or le calcium, que l’on trouve également dans les légumes est indispensable à notre capital osseux mais aussi à la contraction musculaire et au maintien de la tension artérielle et du rythme cardiaque.

« Les fromages les plus riches en calcium sont ceux à pâte pressée et cuite », précise le Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste à Paris. Ainsi 30 g d’emmental, de comté, de beaufort ou de parmesan fournissent 25 à 30 % des apports journaliers recommandés à tous les âges de la vie.

Les fromages riches en eau, comme les chèvres frais, en sont en revanche dix fois moins bien dotés. Quant aux fromages fondus, dont raffolent les enfants, naturellement pauvres en calcium, ils sont souvent enrichis artificiellement avec du sel de calcium et sont donc à éviter. L’emmental, le camembert ou le beaufort sont également des sources de vitamine D, qui aide les os à assimiler le calcium. Attention cependant : les personnes devant surveiller leurs apports en sel veilleront à limiter les variétés les plus salées comme le roquefort ou la feta au profit de l’emmental ou du gruyère par exemple, moins riches en sodium.

 

La charcuterie : l’associer aux épices

Saucisse de Montbéliard, de Strasbourg ou de Toulouse, andouille de Vire ou de Guéméné…, chaque terroir a sa spécialité charcutière. Mais la charcuterie n’en est pas moins décriée pour ses effets sur la santé. En 2005, l’étude européenne EPIC a montré qu’une consommation de plus de 160 grammes de charcuterie — et de viande rouge — par jour augmentait le risque de cancer colorectal de 35 %.

CANCERS. Sont incriminés les nitrites utilisés pour la conservation, susceptibles de produire des nitrosamines cancérogènes, et les substances produites par une cuisson trop vive, cancérogènes également. Le mieux est donc d’en consommer avec une extrême modération et d’y ajouter des épices, très riches en antioxydants : cela réduit la formation des composés néfastes. De même, si l’on ne peut résister aux saucisses grillées, il faut préférer les barbecues verticaux qui divisent par 10 à 30 fois la formation des substances cancérogènes nées du contact des graisses avec les flammes.

Enfin, si rillettes ou pâtés renferment jusqu’à 45 % d’acides gras saturés, mauvais pour le cœur et les vaisseaux, d’autres produits en sont relativement peu dotés comme le jambon cru, avec en moyenne 11 % de matière grasse, le jambon cuit, 6 %, et le bacon maigre, 3 %.

Le vin : avec grande modération

La marge entre consommation modérée bénéfique et excès délétère est étroite. Le rapport entre l’alcool et le risque cardio-vasculaire forme une courbe en U où les petits consommateurs — 1 à 2 verres par jour — semblent davantage protégés que les non-consommateurs et les gros buveurs. « Mais le rapport entre l’alcool et le risque de cancers ORL et digestifs est, lui, croissant », rappelle le Dr Plumey. Sans oublier que l’alcool est très calorique. Certes, le vin ne contient quasi pas de sucre (3 g pour 100 ml), que la fermentation transforme en alcool. Mais si un gramme de sucre fournit 4 kcal d’énergie, un gramme d’éthanol en apporte 7, deux verres de vin apportant 200 à 300 kcal soit 30 % des calories du dîner. Une raison de plus d’opter pour une consommation modérée.

Par Marie-Noëlle Delaby. Cet article est extrait d’un dossier intitulé « Les aliments qui protègent vraiment » publié dans Sciences et Avenir n°811. 

Source: Sciences et avenir

Comme vous le savez sûrement, les français sont souvent caricaturés. Leurs voisins anglais ont coutume de les appeler « les Grenouilles » (Frogs)!. Les clichés sur la France, positifs ou négatifs, sont nombreux: le bérêt, la moustache, la baguette, le camembert, le vin rouge, les artistes et la bohème, tous râleurs, tous raffinés, tous prétentieux…

Qu´est-ce que vous en pensez???

Et vous, les Français habitués de ce blog, vous êtes d´accord? Pas du tout?

Les Français râlent tout le temps.

Les Français boivent beaucoup de vin.

La France, c'est Paris et la Tour Eiffel.

Les Français sont romantiques.

Lire le reste de cette entrée »

Paris

Posted on: 14/11/2009

paris001


wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités