C'est super!

Posts Tagged ‘expressions

 

 

Quer aprender mais sobre essa língua incrível que é o francês? Dá uma olhadinha aqui no Frantastique! Curso de francês online com muito bom-humor!

Publicités

unnamed

 

De acordo com MylittleMarseille, melhor não arriscar dizer a um Marseillais: 

 

 

 -On peut manger où après 21h30 ?
– Alors, combien de règlements de compte aujourd’hui ?
– Ca m’éclate cet accent j’ai l’impression d’être en vacances à l’étranger.
– Alors, plus belle la vie ? 
– Si la ville est si sale, c’est un peu à cause des Marseillais, non ?
– C’est arrivé chez vous la tendance du brunch ?
– C’est bizarre, t’as pas trop l’accent…
– Ca craint pas trop Marseille quand t’as des gosses ?
– Pourquoi cette ville est aussi pauvre culturellement ? 
– Vous, vous en fichez des musées, vous avez la plage…
– Oh peuchèreuu
– Où manger une BONNE bouillabaisse ?
– Il ferme à quelle heure le métro ?

Na televisão, entre amigos, algumas expressões entram e saem da moda o tempo todo. Em francês, não poderia ser diferente.

Já ouviu essas daqui?

 

« J’hallucine!« : usada quando a gente se surpreende e normalmente quando a surpresa não é boa! Mais ou menos como « c’est incroyable! ». Variação possível: « c’est hallucinant! »

 

expressions

 

« Pas de souci« : o famoso « pas de problème », para dizer que não tem importância, que não é grave.

souci

 

«  »Ça me saoule« : usada quando estamos irritados por uma situação. 

 

 

 

Um textinho do incrível Raymond Devos para, com humor, tentarmos entender melhor o uso dessas expressões.

Lire le reste de cette entrée »

Associez  à la bonne traduction ces mots et expressions venus du Québec, de Belgique et de Suisse:

1. Le char

2. Tomber faible

3. Une épinette

4. Le bassin de natation

5. Une case postale

6. Septante

7. Présentement

8.Le légumier

9. être en calvaire

10. Magasiner


a) être en colère

b) soixante-dix

c) une boîte postale

d) la voiture

e) s’évanouir

f) la piscine

g) le marchand de légumes

h) un sapin de Noel

i) faire ses courses

j) en ce moment



Pour voir les solutions, allez aux commentaires!

En portugais, on connaît bein ces expressions:  » Forte como um touro »,  » devagar  como uma tartaruga« , etc.

Et en français, connaissez-vous quelques-unes? Testez votre connaissance en répondant le test suivant:


1. Laid comme….

2. Malade comme…

3. Jaloux comme…

4. Myope comme….

5. Saoul (ou soûl) comme….

6. Mou comme….

7. Bête comme…

8. Maigre comme….

9. Rouge comme….

10.Paresseux comme…

11. Bavard comme…

12. Malin comme…

13. Fier comme…

14. Fort comme….

15. Têtu comme…

un paon

Trouvez les mots qui finissent les expressions ci-dessus:

Une oie; un boeuf ; un coq; un pou(piolho); un coucou; un tigre; une couleuvre/ un lézard; un singe (macaco); un paon (pavão); une mule/âne; une taupe (topeira); un chien; une pie; une limace (lesma); un cochon.

Une oie

Pour conaître les solutions, cliquez sur  » commentaires ».

Étiquettes : , , , ,

Enfant

Posted on: 04/11/2009

 Plusieurs expressions nominales métaphoriques formées avec ce mot sont cantonnées dans une langue très littéraire, pénétrée de rhétorique religieuse (enfants de Dieu « chrétiens » ; enfants du diable « débauchés » ; les enfants de l’Église « les fidèles » ; les enfants des hommes « les humains » ; etc.).

 

Enfant de l’amour : enfant né hors mariage (XVIIIe. siècle). Cette expression, qui valorise l’infraction aux contraintes institutionnelles en assimilant les relations hors mariage à la passion, représente une réaction contre le rejet impitoyable des enfants naturels par une société où la morale est informée par les règles de transmission des richesses.

Enfant de… (avec un nom d’animal, ou un terme péjoratif) sert à former des injures.

« T’as encore touché à ton bandage, enfant d’veau, verminard ! Tonitrue-t-il. » H. Barbusse, Le feu, t. II, p.46

Enfant de balle : « comédien, acteur, etc., dont les ascendants faisaient le même métier ». Cette acception moderne évoque surtout l’aspect itinérant de la profession (les « tréteaux », le cirque, etc.). Même dans ce contexte, l’allusion à la balle serait obscure, si on ignorait l’emploi antérieur de l’expression (qui est dans le Furetière) : « enfant du maître, d’un jeu de paume ( qui est très exercé, malgré son jeune âge et avec qui il est dangereux de mesurer) ». L’expression avait, dès le XVIIe. s., une valeur étendue : « personne élevée dans la profession de ses parents ». Cette valeur, quoi qu’on puisse lire dans le Dictionnaire de Wartburg, est encore vivante :

« Quant à moi, je luis prêtais d’autant plus de piquant qu’elle était la petite-fille d’une divette dont maintes fois j’avais entendu louer le charme et le talent. Nièce aussi (par sa mère) d’un acteur connu, elle était à n’en pas douter une enfant de la balle… » M. Leiris. Fibrilles, p.156.

La locution ayant plu, elle a été revendiquée par plusieurs professions, grâce aux multiples acceptions du mot balle.

Enfant gâté : « enfant capricieux, désagréable parce qu’on a satisfait tous ses désirs » ; « personne qui exige qu’on lui cède, par caprice ». La métaphore de la « pourriture »est assimilée et démotivée.

Lire le reste de cette entrée »

Étiquettes : ,

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités