C'est super!

Posts Tagged ‘csuper

Glace Tunnel of Love, de Glazed (Paris 9e). Virginie Garnier/Coralie Ferreira

Glace Tunnel of Love, de Glazed (Paris 9e). Virginie Garnier/Coralie Ferreira

 

Il fait chaud? L’excuse parfaite pour déguster une bonne glace! Mais où se rendre pour être sûr de ne pas déchanter? Voici notre classement 2016 des  meilleurs glaciers artisanaux de Paris remis à jour.

C’est l’été, il fait chaud et une envie irrépressible vous prend de manger une boule de glace. Mais attention de ne pas manger n’importe quoi! Malheureusement, la majeure partie des glace sconsommées en France sont soit produites par des industriels, soit par des glaciers qui n’en ont que le nom. Effectivement, ceux-ci achètent le plus souvent des « premix » en poudre bourrés de colorants, stabilisateurs, arôme de synthèse et autres graisses végétales (huile de palme ou de copra) et les mélangent avec de l’eau et du lait. On obtient alors des glaces surgonflées d’air, aux couleurs flashy et aux goûts standardisés. De plus, selon la législation hexagonale, il suffit seulement d’assembler son produit sur place pour pouvoir bénéficier du label « glace maison » ou d’avoir un seul employé titulaire d’un CAP glacier pour s’autoproclamer « artisan glacier ».

Pour ne pas vous tromper et déguster en toute quiétude de vraies bonnes glaces artisanales, voici une liste de quelques authentiques artisans glaciers à Paris qui vous feront fondre de plaisir. Nous avons choisi de ne pas mettre dans ce classement des enseignes comme Ben & Jerry’s ou Häagen-Dazs car ce ne sont tout simplement pas des glaciers artisanaux. Si leurs produits y sont parfois d’une qualité supérieure à celle des industriels présents en grandes surfaces, on reste à mille lieux du niveau de l’artisan glacier, qui prépare ses glaces avec sa petite équipe dans son laboratoire.

 

Une Glace à Paris

 

une-glace-a-paris-1_5371709

Ouverte l’année dernière, cette boutique fait déjà l’unanimité parmi les amateurs de glaces de qualité. Il faut que dire que les savoir-faire d’Emmanuel Ryon (Meilleur Ouvrier de France glacier et champion du monde de pâtisserie!) et d’Olivier Ménard ne sont plus à prouver. Résultat, des glaces artisanales à la française faites maison avec d’excellents produits. On peut aussi se procurer de terribles pâtisseries glacées, déguster un milkshake ou un jus de fruits frappés dans le salon de thé attenant.

Prix: 3,70 euros la boule

Top 3 des ventes: vanille d’Inde fumée, médovic, sorbet carotte, orange et gingembre.

Adresse: 15 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, IVe.

Site Internet:  www.une-glace-a-paris.fr/

Glaces Glazed

Qui a dit que les glaces ne pouvaient pas être rock’n’roll? Loin des sorbets à la papa, Henri Guittet et David Vincent ont créé des parfums aux saveurs surprenantes et détonnantes, chacun d’entre eux étant associés à un titre de film ou à une chanson. Evoluant entre amertume et acidité, leurs glaces décalées sont fabriquées avec des ingrédients frais et soigneusement sélectionnés. Les curieux ne rateront pas leurs esquimaux complètement barrés ou les gaufres et leurs toppings vraiment déjantés.

Prix: 3,50 euros la boule

Top 3 des ventes: Mr Green (pistache d’Iran et sésame noir), Smoke on the Water (vanille et graines de chanvre bio), Mojito de Tokyo (rhum, citron et menthe).

Adresse: 54 rue des Martyrs, IXe

Site Internet: www.glaces-glazed.com

 

Berthillon

glace-berthillon_5371713

 

Existant depuis 1954, le glacier le plus connu au monde n’a pas changé de méthode de fabrication depuis ses débuts. Sous la houlette de Bernard Chauvin (le gendre du fondateur), les glaciers produisent toujours artisanalement à l’étage de la boutique les différents parfums mythiques de cette prestigieuse maison. Impossible de résister au sorbet à la framboise (et sa pointe de citron), à la vanille ou au spéculoos. C’est sans doute le seul glacier au monde à fermer boutique tout le mois d’août, mais les revendeurs aux alentours sont eux, ouverts durant cette période.

Prix: 2,50 euros la boule

Top 3 ventes: vanille, agrumes, caramel.

Adresse: 29-31 rue Saint-Louis-en-l’Ile, IVe

Site Internet:  www.berthillon.fr

 

Source: L’Express

Les applications proposent souvent des programmes de méditation à personnaliser. Getty Images

Les applications proposent souvent des programmes de méditation à personnaliser. Getty Images

 

Messages en rafale, appels incessants, notifications des réseaux sociaux: notre téléphone nous maintient en alerte, nous empêchant souvent de prendre du temps pour nous recentrer. Il peut pourtant être utilisé autrement et nous accompagner sur la voie de la méditation.

Il suffit de quelques minutes par jour consacrées à la méditation pour en ressentir les bienfaits. Mais si certains méditent comme Monsieur Jourdain fait de la prose, pour d’autres le concept reste flou et la pratique difficile. Voici dix applications qui promettent de vous guider vers plus de sérénité, où que vous soyez et à n’importe quelle heure.

Méditer avec Christophe André

On ne présente plus Christophe André, grand ambassadeur en France de la méditation et de la pleine conscience. Cette application est une sorte de prolongement de son best-seller, Méditer, jour après jour, (éd. L’Iconoclaste).

Comment ça marche?

Avant de commencer, des tests sont proposés pour cibler vos besoins de méditation en fonction de votre état d’esprit. Vous pouvez ensuite choisir vos exercices -sessions de respiration ou travail sur la posture par exemple- chacun d’entre eux étant accompagné de conseils pratiques pour vous guider.

Le plus: La voix de Christophe André, apaisante et rassurante, et la possibilité de commencer par des sessions de trois minutes.

Méditer avec Christophe André, 4,99 euros, sur l’App Store et Google Play

Petit BamBou

Cette appli créée par un enseignant-chercheur grenoblois officiant à l’Ecole de Management de Grenoble est sans doute l’une des plus connues en France, notamment en raison de sa gratuité et de sa convivialité.

Comment ça marche?

De courtes histoires mettent en scène une analogie pour expliquer pédagogiquement les principes de la méditation. La bulle de savon, par exemple, est évoquée pour incarner nos émotions. Nous pouvons les observer pour ce qu’elles sont, des sensations éphémères qui s’envolent, portées par le vent, jusqu’à se désagréger, comme ces fameuses bulles de savon que nous aimions enfant. Plusieurs exercices sont proposés, avec différentes voix, sur des thématiques variées: la force du sourire, les noeuds de tension, etc.

Le plus: La gratuité et l’ergonomie de l’application, très agréable d’utilisation. A noter que l’on peut s’abonner pour bénéficier de plus d’exercices.

Petit BamBou, gratuit pour 8 séances de méditation, 4,99 euros par mois pour 60 séances, sur App Store et Google Play

LIRE AUSSI >> VIDEOS. Apprendre à méditer: 10 exercices de relaxation à faire chez soi

Maman Zen

Créée par Julie Lemaire, sophrologue spécialiste de la périnatalité et créatrice du blog Maman Zen, cette application propose aux jeunes mères d’endiguer la fatigue grâce à de courts exercices de méditation.

Comment ça marche?

Sept méditations guidées sont proposées. Aucune ne dépasse 20 minutes, le programme étant pensé pour les mamans débordées qui n’ont pas le temps de consacrer des heures à la relaxation. Les thématiques vont de l’endormissement en douceur au lâcher-prise, en passant par le développement de la confiance en soi.

Le plus: Vous pouvez créer vos propres routines de méditation.

Maman ZenPack Meditation, 19 euros

Pleine conscience

Avec plus de 500.000 utilisateurs, c’est l’une des applications santé les plus téléchargées, directement inspirée du programme de Jon Kabat-Zin, pionnier de la pleine conscience.

Comment ça marche?

Sept catégories de méditations sont proposées en fonction de l’humeur du moment. Les exercices guidés durent de de 3 à 30 minutes et consistent par exemple à « scanner » son corps pour s’ancrer dans l’instant présent, sans se laisser dépasser par ses émotions mais sans les rejeter non plus. Sont également disponibles des méditations silencieuses, des méditations personnalisées ainsi que des annonces de pleine conscience pour vous aider à être dans le moment présent.

Le plus: Une fonction de rappel vous signale qu’il est temps de méditer. On a aussi accès à un catalogue d’ouvrages sur la pleine conscience.

Pleine conscience, 1,99 euro, sur App Store et Google Play

Zenfie

Conçue par Jean Doridot, psychologue français et spécialiste du développement personnel, cette application s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux plus jeunes, dès trois ans.

Comment ça marche?

Le module adulte remplit divers objectifs, tels que « booster son énergie », « chasser ses angoisses », « améliorer son bien-être au sein de l’entreprise ». Concrètement, il est composé de messages audio ou vidéo, délivrant des conseils et des exercices pratiques à réaliser depuis son domicile ou son bureau. Le module enfant propose quant à lui des contes métaphoriques d’une dizaine de minutes racontés par Jean Doridot, sur des sujets tels que la difficulté à s’endormir ou le pipi au lit.

Le plus: Clairement, la partie destinée aux enfants, qui fait toute l’originalité de cette application.

Zenfie, programme découverte gratuit, puis tarifs modulables en fonction des programmes choisis, sur App Store et Google Play

Imagine Clarity

Une application en anglais conçue par le moine bouddhiste Matthieu Ricard, scientifique, auteur, photographe et fondateur de l’organisation humanitaire Karuna-Shechen.

Comment ça marche?

Des exercices guidés de méditation par Matthieu Ricard lui-même, des « pensées positives » envoyées régulièrement et des textes plus longs sur la philosophie bouddhiste, voici en résumé ce que propose cette application au design très léché, véritable aller-simple vers l’Asie. La version en français devrait sortir à l’automne.

Le plus: l’expertise de Matthieu Ricard, personne légitime s’il en est sur le sujet.

Imagine Clarity, en anglais, gratuit, sur App Store et Google Play

RespiRelax

Une application gratuite de cohérence cardiaque créée par les Thermes d’Allevard et destinée à « tous ceux qui mènent une vie à 200 km/h ».

Comment ça marche?

Cette application mobile promet d’atteindre en quelques minutes un état de cohérence cardiaque, à savoir un stade physiologique dans lequel les systèmes -nerveux, cardio-vasculaire, hormonal et immunitaire- travaillent de manière harmonieuse. Les exercices permettent d’apprendre à contrôler inspirations et expirations en paramétrant des sessions minutées. On n’est plus vraiment dans de la méditation mais davantage dans de la relaxation.

Le plus: La gratuité et surtout les bienfaits notamment sur la tension et le rythme cardiaque de ces exercices très faciles.

Respirelax, gratuit, sur App Store

Headspace

Créée par Andy Puddicombe, ancien moine tibétain, qui a surfé très tôt sur la vague de la méditation, cette application est plébiscitée par Gwyneth Paltrow.

Comment ça marche?

Outre les guides de méditation assez classiques, l’application propose beaucoup de vidéos et animations bien conçues, qui servent de support aux exercices. L’idée est par exemple de se détendre et de visualiser pendant dix minutes ses pensées comme des voitures sur une autoroute, sans essayer de monter dans chacun de ces véhicules. Petit à petit, on peut augmenter la durée de méditation.

Le plus: L’interactivité, avec des fonctionnalités qui permettent par exemple de savoir combien de personnes méditent en même temps que vous ou de retrouver des amis utilisant l’application.

Headspace, en anglais, gratuit pour 10 minutes de méditation, payant au delà, sur App Store et Google Play

LIRE AUSSI >> Deepak Chopra: « Il faut démocratiser la pratique de la méditation »

Autohypnose

Cette application a été conçue par l’hypnologue et formatrice en hypnose thérapeutique canadienne Francine Boisvert. Elle se veut un outil pour profiter des bienfaits de l’hypnose, peu importe où l’on se trouve.

Comment ça marche?

L’idée est de se visualiser dans un tipi, assis par terre, les mains à plat sur les cuisses et le dos droit et de se laisser porter par les séances de méditation. Vous êtes invité à imaginer qu’une boule d’énergie circule autour de vous. Vous en admirez les couleurs. Le propos est assez métaphysique mais on sort apaisé de ces quelques minutes de pause.

Le plus: l’accent québécois de Francine Boisvert, véritable invitation au voyage!

Autohypnose, gratuite dans sa version d’essai, tarifs modulables ensuite, sur App Store

Pranayama

Pranayama est un terme sanskrit désignant la discipline du souffle dans le yoga. Prãna signifie « souffle, énergie » et â-yãma « maîtrise ». Le contrôle de la respiration est son aspect le plus important. Cette application vise à apprendre cette méthode pour canaliser son souffle.

Comment ça marche?

L’application propose des séances guidées avec sons apaisants et visuels animés amenant peu à peu l’élève vers des souffles plus profonds et plus lents. Il en résulte un sentiment de détente, une énergie accrue et une meilleure concentration.

Le plus: Les graphiques animés qui permettent de mieux visualiser l’effet de la respiration sur chaque partie du corps.

Pranayama, en français et en anglais, gratuit sur App Store et Google Play

 

Source: L’Express

Étiquettes : , ,

comment-eviter-que-les-enfants-aient-peur-du-terrorisme_5569003

 

Un homme a foncé dans la foule avec un camion ce 14 juillet à Nice. Comment les parents peuvent-ils répondre aux questions des enfants sur le terrorisme, sans transmettre leurs propres angoisses?

Ce 14 juillet au soir, un homme au volant d’un camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais, à Nice, provoquant la mort d’au moins 84 personnes. Couvert par les médias, le sujet sensible du terrorisme nécessite d’être abordé pour contenir l’éventuelle inquiétude qu’il provoque et limiter son impact dans les foyers. Comment aborder la question en famille? Eléments de réponse.

Répondre à toutes les questions

« Le dialogue est la clé », assure Anne Bacus, psychologue clinicienne spécialiste de la famille. « Demandez à votre enfant ce qu’il ressent face à cette injustice. Invitez-le à partager avec vous ses émotions. » Il ne faut surtout pas faire du terrorisme un tabou à la maison (ou ailleurs). « L’enfant est pourvu d’une capacité de penser », rappelle Alix Foulard, psychologue, coach et praticien chercheur. « Mais c’est une personne qui a son propre niveau de maturité, en fonction de son âge et de son vécu. Il ne faut donc pas le brusquer, mais engager la discussion avec prudence, adapter son discours, sans le polluer avec des problèmes d’adultes ». Ne rentrez pas dans les détails complexes. « Cela ne sert à rien d’essayer de tout lui expliquer. Inutile de tenter de lui faire comprendre la différence entre musulman et islamiste, par exemple. Il faut rester clair, tout en se méfiant des raccourcis simplistes. »

Evitez cependant d’édulcorer la vérité. « Il ne faut pas faire vivre les enfants dans un monde truqué », explique Pierre Mannoni, psychologue et enseignant chercheur à la retraite. « Si vous leur racontez des mensonges, ils n’auront plus confiance en vous et iront chercher les informations auprès de sources pas forcément fiables. Ne fuyez aucune question », encourage le spécialiste.

Le choc des images

Difficile d’y échapper. Les images des fusillades sont diffusées en boucle. Et risquent de s’imprimer dans la tête de ceux qui pourraient se trouver exposés. « Vous n’allez évidemment pas allumer votre poste sur BFM TV et vous installer en famille sur le canapé! » lance Alix Foulard, qui conseille de garder les enfants à distance des chaînes d’information en continu ou du JT. Même avis pour sa consoeur Anne Bacus, qui préconise: « Tenez les enfants âgés de moins de 7 ou 10 ans éloignés de la télévision. Les images ont un impact plus fort que les mots sur le psychisme. Les parents doivent tenir leur rôle de pare-excitation, c’est-à-dire protéger leurs enfants d’images si fortes qu’elles deviennent traumatisantes. Cela leur évitera bien des cauchemars! »

Anne Bacus ajoute: « Les adolescents ont davantage conscience du bien et du mal, de la vie et de la mort. On ne peut donc pas faire comme si rien ne s’était passé. Ils vont de toute façon y être exposés. Dans ce cas, il faut en parler, pour mettre l’horreur à distance. » Il est -quasiment- impossible que les jeunes de 12 à 18 ans aient échappé aux vidéos ou images circulant sur les réseaux sociaux. « Ils sont nés avec des portables ou des manettes de jeux vidéo dans la main! », ironise Alix Foulard. « Sauf que là, ce n’est pas virtuel, mais bien réel. » Une fois encore, il ne faut pas en minimiser l’emprise, et ouvrir le débat. « Comme les adultes, les ados sont en capacité de supporter une certaine dose d’images choquantes », déclare Pierre Mannoni.

Continuer à vivre normalement

La peur du terrorisme est en chacun de nous. Les parents doivent au maximum essayer de ne pas transmettre leurs propres angoisses. « Cela ne sert à rien de lui dire de rester vigilant. Il est impossible de prédire ce genre d’évènement », reconnaît Anne Bacus. La police et l’armée sont là pour les protéger. « A l’inverse, ne lui dites pas qu’il ne craint rien. On ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Il faut continuer à vivre normalement. Rappelons que le risque est bien plus grand qu’il se fasse renverser par une voiture en allant à pieds à l’école, plutôt qu’il se retrouve dans un attentat! Essayez de vous maîtriser et derester rationnel. Contenez vos propres émotions (peur, colère, tristesse…) pour ne pas les diffuser au sein de votre famille. »

« Expliquez-lui que ce qui fait notre force, c’est justement de ne pas obéir à la peur. Le courage n’est pas du côté des Kalachnikovs, mais de ceux qui refusent la violence. Discutez de la solidarité qui s’est mise en place, de la mobilisation et des hommages à travers le monde entier. Proposez aux plus grands de vous rendre aux marches de soutien. »

Et après?

Les parents se doivent de rester vigilants. « Soyez en alerte dans les jours qui suivent votre discussion », prévient Anne Bacus. « Le sujet est forcément abordé à l’école, que ce soit en classe par les enseignants, ou dans la cour de récréation avec ses camarades. Demandez-lui comment ça se passe. Écoutez ce qui se dit à la sortie de son établissement scolaire, rectifiez si besoin. Restez attentif à un éventuel changement de comportement, comme des troubles du sommeil, une perte d’appétit ou la peur de rester tout seul, qui pourraient traduire un état d’anxiété. »

« Faites aussi attention à la porosité de vos opinions politiques », met en garde Anne Bacus. « Evitez de les politiser, cela arrivera bien assez vite! », avertit Pierre Mannoni. « Expliquez-lui que ses copains d’origine arabe ne sont pas des ennemis potentiels, ne représentent pas une menace et n’en demeurent pas moins fréquentables. On peut vite tomber dans le racisme. » Evitez le piège.

 

Source: L’Express

Dépayser

depayser

 

Etre dépaysé : c’est changer de pays,  varier son mode de vie, ses habitudes. Tout le monde peut comprendre cette sensation d’être dérouté, déphasé, déraciné, désorienté voire déconcerté mais le verbe « dépayser » est riche de sens par rapport à ses synonymes et ses traductions.

 

Le dépaysement est le contraire de la routine, du familier.

 

C’est un résultat positif lorsque l’on part en vacances, que l’on atterrit dans un monde très différent. On se dit dépaysé devant une mer turquoise lorsque l’on est un citadin alors qu’un Hawaïen sera lui plus dépaysé en étant à Paris.

 

« On cherche à se dépayser en lisant, et les ouvriers sont aussi curieux des princes que les princes des ouvriers. »

Marcel Proust, Le Temps retrouvé, 1927.

Source: Tv5 Monde

Ce que nous appelons « intraduisibles », ce sont des mots, des expressions idiomatiques qui ne trouvent pas d’équivalent parfait dans d’autres langues. Propres au patrimoine, à des référents historiques, à une activité spécifique, ces particularités françaises reflètent une certaine représentation du monde. Retour sur ces trésors, ces bizarreries, ces empreintes inconscientes de notre façon de parler et donc de penser.

 

  1. Les retrouvailles

retrouvailles

L’idée de se retrouver après une séparation est un concept exprimable dans de nombreuses langues. Mais le mot même de retrouvailles synthétise différentes actions, émotions et réactions.

Les retrouvailles c’est lorsqu’on se retrouve, on se serre dans les bras, on s’embrasse, on exprime le plaisir de se retrouver lors de cet instant souvent émouvant.

 

Pour ne prendre qu’un exemple, voici un extrait du roman de Yasmina Khadra, « L’Attentat », adapté au cinéma et en bande dessinée:

 

« Mes yeux se gonflent de larmes, mais je ne les laisse pas gâcher cette hypothétique réconciliation avec moi-même, ces retrouvailles intimes que je suis le seul à fêter quelque part dans ma chair et dans mon esprit. »

 

Yasmina Khadra, L’Attentat, 2005.

 

Source: Tv5 monde

Vidéo

A corte

Posted on: 14/06/2016

Festival Varilux de cinema francês, no Brasil, em junho 2016! Oba! 🙂

 

 

Festival Varilux de filmes franceses, no Brasil! Oba!

Junho 2016.

Dica de filme: Chocolat

 

 

 

Certains aliments sont de véritables boosters de régimes, et permettent, lorsqu’ils sont intégrés à une alimentation saine, d’accélérer le processus de perte de poids. Petit coup de projecteur sur le citron dont les grands bienfaits feront de vous des adeptes !


 

 jus-citron

Le citron : un aliment aux bienfaits brûle graisses

Le citron est un fruit essentiel pour qui veut perdre du poids, d’abord parce qu’il ne contient que 25 calories environ pour 100 grammes, ensuite parce que son acidité est telle qu’il est capable de détruire une grande quantité des graisses qui passent par le système digestif. Un autre de ses bienfaits : il aide à la digestion, et favorise l’évacuation des graisses hors de l’organisme.

 

À la fin d’un repas trop copieux, on conseille par exemple de boire un jus de citron frais avec un peu d’eau chaude pour favoriser la digestion et se débarrasser du trop-plein de graisses procuré par le repas.

 

Une alternative consiste à prendre quelques gouttes d’huile essentielle de citron, diluées dans une cuillère à café d’huile végétale.

 

Boire du jus de citron au réveil permet aussi de favoriser votre transit. Il est conseillé de le boire à jeun, et d’attendre idéalement une demi-heure avant de prendre ensuite son petit déjeuner habituel.

 

Le régime citron : une cure qui révèle tous ses bienfaits

Le régime citron est une cure detox très célèbre pour ses vertus drainantes et amincissantes, notamment chez les stars hollywoodiennes, qui en raffolent. Son principe est simple : il suffit de boire du jus de citron avec de l’eau en grande quantité, pendant plusieurs jours. Il n’est pas conseillé d’effectuer cette cure pendant plus de trois ou quatre jours, pour éviter de malmener son corps.

 

Lorsque l’on ajoute à ce mélange un peu de sirop d’érable et de piment de Cayenne, on obtient la fameuse boisson détox Lemonade diet, la plus utilisée pour perdre du poids rapidement. Beyoncé aurait notamment perdu une quinzaine de kilos grâce à cette méthode.

 

Toutefois, il est essentiel de maintenir par la suite une alimentation équilibrée pour ne pas reprendre les kilos perdus, et ainsi assurer sa minceur sur le long terme.

 

Les autres bienfaits du citron pour votre corps

En plus de vous aider à mincir, le citron possède de nombreuses autres qualités pour préserver votre santé. Une bonne raison de l’intégrer régulièrement à votre alimentation est son très fort apport en vitamine C, qui permet de donner de l’énergie à votre organisme. Un cocktail avec citron, orange et pamplemousse est idéal pour démarrer la journée !

 

Autres bienfaits du citron : il permet aussi de lutter contre les nausées, de détoxifier le foie (le lendemain d’une soirée arrosée par exemple !) et de détruire certaines bactéries de l’estomac. Vous l’aurez compris, le citron n’a que des bons points, et en remplir vos saladiers servira à vous préserver !

Source: Cosmopolitan.fr


wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com