C'est super!

Posts Tagged ‘coeur de pirate

La chanteuse canadienne Coeur de Pirate à Cannes le 23 janvier 2011.

La Québécoise s’est inspirée des « chanteuses intouchables des années 60 » et de ses peines de coeur pour son deuxième album, Blonde. 

Coeur de Pirate publie son deuxième album « Blonde » (Barclay/Universal), pour lequel la Québécoise s’est inspirée des « chanteuses intouchables des années 60 » et, comme tous les garçons et les filles de son âge, de ses peines de coeur. 

A 22 ans à peine, Béatrice Martin a déjà un joli succès derrière elle. Son premier album « Coeur de Pirate » (2009), collection de chansons pop-folk sur l’amour et la solitude, s’est vendu à 500.000 exemplaires en France. 

Signe de l’attachement du public à son égard, la jeune fille au sage minois et aux bras couverts de tatouage a raflé en 2010 en France la Victoire de la chanson de l’année décernée par les téléspectateurs pour son tube « Comme des enfants ». 

Après de tels débuts, Coeur de Pirate reconnaît que « la pression était assez présente » au moment d’entrer en studio pour enregistrer son deuxième album. « Je me suis dit: ‘Là, il y a des gens qui vont entendre mes problèmes, ce que je vais raconter, je vais le dire à tout le monde’. Mais, ça ne m’a pas arrêté pour autant d’être directe dans mes chansons », explique-t-elle, avouant que tous les titres qu’elle écrit et compose sont autobiographiques. 

Le titre « Blonde », qui désigne la « compagne », l' »amoureuse » au Québec, résume à lui seul le thème de l’album. 

« C’est juste la vie d’une fille vraiment compliquée, qui a des relations compliquées parce qu’elle vit dans un monde d’adultes et que du coup elle ne sait pas trop quoi faire », explique-t-elle. 

« Adieu », « Place de la République », « Golden Baby »… Sur les douze titres de « Blonde », Coeur de Pirate évoque déceptions et ruptures, tour à tour déterminée, désabusée ou perdue. 

Musicalement, Coeur de Pirate a élargi son spectre. Le pop-folk et le piano -son instrument de prédilection- se sont enrichis d’influences rock et jazzy, puisant dans les standards des années 50 et 60. 

« J’avais envie de faire quelque chose un peu intemporel, classique et pop en même temps », dit-elle, expliquant « écouter beaucoup de musique depuis (son) dernier disque ». 

On croise sur « Blonde » l’ombre de Françoise Hardy et de Sylvie Vartan. « J’ai voulu rendre hommage aux chanteuses qu’il y avait en France dans les années 60, à Nancy Sinatra », confirme Coeur de Pirate, qui s’intéresse de près à Lana del Rey, dernière sensation pop américaine qui puise elle aussi son inspiration dans les années 50. 

La jeune fille dit admirer la capacité des chanteuses de cette époque-là « à aborder des sujets assez tristes de façon ironique, joyeuse. Il n’y avait que les Français pour donner autant d’importance à la femme à ce moment-là. Il y avait une espèce de culte de la chanteuse, elles étaient intouchables. Aujourd’hui, le monde a changé, il y a plein d’idoles, trop. Mais c’est beau de voir qu’elle sont toujours là. »

Source: L’Express

Publicités

Vidéo

Posted on: 27/05/2010

Ruée d’actrices aux défilés parisiens

Vanessa Paradis

Au premier rang, sa soeur Alysson l’accompagnait.

Chez Chanel toujours, la chanteuse Micky Green avait troqué son blond platine contre un roux électrique.

Coeur de Pirate, aussi souriante que les jeunes filles qui défilent chez Sonia Rykiel.

Sonia Rolland, en technicolor pour faire honneur à Rykiel.

Chez Dior, la star c’était elle: Charlize Theron, en pantalon sarouel kaki et grosses lunettes noires.

Lou Doillon, en attendant le début du défilé, réchauffe sa petite tenue d’une peau lainée.

Vous le reconnaissez? Jared Leto a coupé ses cheveux et enfilé son pantalon à strass pour Dior.

Lindsay Lohan, très court vêtue, semble dérangée par les paparrazzi.

Rien de tel qu’une bonne paire de lunettes couvrantes pour être vue, n’est-ce-pas, Estelle Lefébure?

Chez Givenchy, le mannequin Adriana Lima pose en très petite tenue. On lui tendrait bien notre chapka.

Au premier rang du défilé Stella McCartney, à l’Opéra Garnier, se trouvaient forcément Paul, son père, et sa compagne Nancy Shevell.

Plus sobre, la comédienne Zoé Felix en blazer masculin.

Thandie Newton et les mannequins Laura Bailey et Twiggy sont venues soutenir Stella. Une jolie brochette!

Charlotte Gainsbourg se rend au défilé de son ami Nicolas Ghesquière. Sa jupe ressemble bien à un modèle du créateur.

Mélanie Laurent, en jeune actrice montante, se devait d’assister au show Balenciaga.

Léa Drucker a chaussé ses Louboutin vertigineux pour le show Rochas.

Source: L´Express Styles

Alors tu vois, comme tout se mele
Et du coeur a tes levres, je deviens un casse-tête
Ton rire me crit, de te lacher
Avant de perdre prise, et d’abandonner
Car je ne t’en demanderai jamais autant
Déja que tu me traites, comme un grand enfant
Nous avons trop rien, a risquer
A part nos vies qu’on laisse de coté

Lire le reste de cette entrée »


wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités