C'est super!

Posts Tagged ‘blog

A Comissão Francesa Geral de Terminologia e de Neologia propõe novos termos destinados a substituir os anglicismos da língua francesa. Quem vai acatar? Boa pergunta!

mot-diese_2013

Quando falando em francês, não usemos mais « thumbnail » (versão reduzida de uma imagem), e sim « imagette ». « Webconférence » também deve ser substituída por « cyberconférence ». Um « blog » deve virar um « blogue », e  « microblogging » é agora  « microblogage ». E um « lurker » (pessoa que lê as mensagens dos outros, mas não participa) em francês é um « fureteur ». 

As reações foram mais irônicas em relação à tradução de « back-office » = « arrière guichet ». E o « front-office » virou « guichet ». 

Essa Comissão já fez outras tentativas em 2013, incluindo a substituição de « hashtag » por « mot-dièse » e « ramdam » no lugar de « buzz ». Quem adotou? Provavelmente quase ninguém!

Fonte:  Le Nouvel Observateur.

Gaffeuse et complexée par ses hanches, Joséphine est la nouvelle héroïne du moment. De mauvaise foi, immature, gourmande et un peu ronde, cette trentenaire fait le bonheur des amateurs de BD qui s’identifient dans ses aventures quotidiennes!


Elle est gourmande, a quelques kilos en trop et manque terriblement de confiance en elle. Pleine de doutes mais aussi de mauvaise foi, Joséphine n’a vraiment rien de la femme parfaite, et c’est bien ce qui fait son charme ! Depuis deux ans, ce personnage de BD est un véritable succès dans les librairies. Les deux premiers tomes de ses aventures racontaient les anecdotes croustillantes de son quotidien de trentenaire Parisienne, partagée entre ses journées boulot, ses soirées copines, la recherche de son prince charmant et ses plateaux-télé aux côtés de son chat Bradpitt. Mais dans ce 3e et nouvel épisode, l’heure est grave. Sa vie bascule : Joséphine change de camp et passe « du côté obscur de la force ». Dans le langage courant de ses amies, cela signifie « être en couple ». Car oui, Joséphine a enfin trouvé l’âme sœur ! Mais la vie tranquille et paisible qu’elle s’attendait à vivre aux côtés de son prince Simon va prendre une toute autre allure, lorsqu’au détour d’un test de grossesse, Joséphine apprend qu’un invité surprise va bientôt pointer le bout de son nez.

 

Un film en préparation
Drôle et cocasse, ce nouvel album reflète la vie et les tracas quotidiens d’un couple ordinaire avec humour et autodérision. Une BD pleine de fraîcheur et dans l’air du temps, à l’image de son auteur Pénélope Bagieu , jeune Parisienne coquette, branchée et bien dans son époque.

À 28 ans, cette illustratrice de profession est surtout connue pour son blog, Pénélope Jolicœur, dans lequel elle raconte en dessins et avec humour ses propres mésaventures quotidiennes. Suivi par plus de 35.000 lecteurs, c’est ce blog qui lui a permis d’être repérée par une maison d’édition en 2008. Avec sa trilogie Joséphine, Pénélope Bagieu est aujourd’hui devenue la star des librairies. Ses lecteurs, et surtout lectrices, se ruent sur ses albums dans lesquels ils retrouvent un peu de leur quotidien. Un succès totalement inattendu pour cette jeune illustratrice de pub qui ne connaissait rien à la BD il y a encore trois ans. « Je ne me suis pas encore défaite de ma casquette d’usurpatrice ! », avoue timidement la jeune femme au JDD. Son éditeur Jean-Claude Gawsewitch, qui se frotte les mains devant un tel succès, affirme avoir trouvé en Pénélope sa « mine d’or au Pérou » ! Pour preuve, un film sur la vie du personnage Joséphine est actuellement en préparation ! La nouvelle star des rayons BD n’a donc pas fini de faire parler d’elle !

 

"Bridget Jones? Il me semble que Joséphine est un peu moins prévisible, un peu moins cliché", tacle Pénélope Bagieu. (Jacques Graf pour le JDD)

Source: Le petit journal

 

Petite-fille de couturiers, arrière petite-fille de cordonnier, dans le sang de l’auteure coulent des bottes, des chaussures, des robes et des mini-jupes.

BLOG Effets de Mode

« La mode qui n´existe pas encore. Ça existe. »

http://www.dailymotion.com/video/xchndn_final-rykiel-automne-hiver-2010-201_news

Un blog très intéressant, « Fortes têtes« , par Cécile Traverse, présente une analyse d’un commentaire du joueur de basket français,  Tony Parker. Différent de ce que l’on lit normalement à propos, ça vaut la peine!

“Définir” n’est-il pas le moyen le plus sûr de véhiculer du sens?

A la lecture de l’interview de Tony Parker accordée au journal L’Equipe du Lundi 23 Novembre 2009,  un passage  a particulièrement retenu mon attention.

Lire le reste de cette entrée »

Extrait du blog: http://www.accrodelamode.com//

60 ans!

Il y a les femmes qui font de la gym et qui pèsent leurs aliments, il y a celles qui, avec la mode, ont jeté l’éponge et il y a celles qui promènent leurs bourrelets avec élégance. Françoise est de celles-là.

C’est une petite femme qui a toujours été ronde et souriante. À 61 ans, elle est un modèle d’élégance et de discernement en matière de mode. Et pourtant, rien ne prédestinait Françoise à être top fashion.. Mariée à un ancien trotskiste qui regardait les filles qui suivaient la mode d’un air haineux, baba cool dans les années 75/ 85, Françoise aussi revient de loin.. de plus… elle a fait toute sa carrière aux impôts dans une petite ville de province.

Alors que l’on imagine une inspectrice des impôts aussi triste que le mobilier en métal gris qui orne son bureau, force est de constater que plus d’une, en matière de mode, et de joie de vivre, en a sous le capot.

Françoise instinctivement choisit les pièces qui font jeune sans faire ridicule ou vieille gamine. Ainsi, cet hiver elle a voulu avoir un blouson de cuir ( oh! vous dîtes-vous, quelle audace!) Elle l’a choisit noir (tendance), riquiqui aux emmanchures (re tendance) et elle l’a pris chez Caroll. Ainsi: forme classique + cuir noir = parfait pour 60 ans. Elle le porte sur un maxi pull (Monoprix), à col roulé pour cacher son double menton. Elle joue sur les contrastes de longueurs, chose qui n’est pas forcément comprise chez les femmes plus âgées. Le tout est porté effrontément sur le fameux jean de Comptoir des Cotonniers, (leur best seller d’il y a 4 ans?) qu’elle a acheté à La Redoute alors. Elle le porte retroussé sur des bottes Géox. L’été, elle a beaucoup porté de jeans retroussés à mi-mollet, ce qui faisait une belle alternative senior au short en jean à revers porté par les (beaucoup) plus jeunes. Elle est toute fière de posséder LE sac Weill crée par Mademoiselle  Agnès. (C’est sa fille qui l’a repéré dans la presse et offert).

L’été, elle porte des robes amples, comme ici, une robe-chemise qu’elle porte sans ceinture, pour faire plus cool et pas mamie. Elle privilégie les cols de chemise qui sont flatteurs aux filles qui ont injustement une « bosse de bison ». Elle a craqué pour ces tropéziennes et porte un de ces cabas trouvés en Italie, pas chers et qui ont une gueule folle. L’accessoire ultime, c’est son écharpe. Ah! Quel accessoire fantastique! Il cache les doubles mentons et cous fripés divers et cache en retombant les bourrelets et poitrines omniprésentes (que vous pouvez deviner sur le pointillé du dessin). Fasse le ciel que cette mode dure longtemps. C’est le cas typique de l’accessoire mode qui va de 7 à 77 ans.

Ainsi, Françoise en associant le rose (classique) au kaki militaire (pas classique) devient une sexagénaire irradiante de coolitude… La couleur de ses cheveux, parsemés de quelques cheveux blancs, est d’origine.

Étiquettes : , , , ,

Mais qu´est-ce qu´il y a dans le sac de filles? Et dans les poches des garçons ?

le sac d' une fille!

Suggestion de blog: Le sac des filles!

Étiquettes : , , , ,

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com