C'est super!

Archive for the ‘Cinéma’ Category

Publicités

Artigo do ótimo crítico (e querido) Angelo Capontes, do site filmesfranceses.com.br

 

Seis filmes franceses imperdíveis!

 

  1. Eterno Amor

11815951_1157778467580412_1323933145_n

Depois do inesquecível O Fabuloso Destino de Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet chamou novamente a radiante Audrey Tautou para estrelar esta adaptação do romance Um Domingo Para Sempre. O resultado é sublime. O filme utiliza uma fotografia sépia para contar a história de uma jovem que não acredita que seu noivo foi morto nas trincheiras, então continua à procura dele. A cada passo, a protagonista revive cicatrizes da guerra. É uma obra primorosa, que merece ser vista várias vezes.

  1. Mademoiselle Chambon

11816057_1157778437580415_290058826_n

Estrelado por dois grandes nomes do cinema francês contemporâneo, Mademoiselle Chambon traz Sandrine Kiberlain e Vincent Lindon em um romance proibido – e quase que inexplicável. A maneira sensível que o diretor Stéphane Brizé adota para contar essa história reafirma a principal característica do cinema francês: menos é sempre mais.

  1. De Tanto Bater, Meu Coração Parou

11816004_1157778470913745_1672763980_n

O diretor Jacques Audiard é dono de uma filmografia respeitável – Sobre Meus Lábios, O Profeta e Ferrugem e Osso são alguns de são grandes filmes. No meio de ótimos trabalhos, Audiard dirigiu este De Tanto Bater, Meu Coração Parou, sobre um homem que busca compensar atitudes errôneas cometidas no passado. A história é forte, a atuação de Romain Duris não possui o menor resquício de afetação, e o resultado é imperdível.

  1. Ao Lado da Pianista

11816018_1157778444247081_786207985_n

Catherine Frot é uma das atrizes francesas mais espetaculares de todos os tempos. E Ao Lado da Pianista prova isso com bastante êxito. O suspense mostra uma vingança meticulosamente calculada, dentro de uma perigosa relação entre mestre e discípulo. Tudo retratado com critério e tensão. Excelente filme!

  1. Amor ou Consequência

11805831_1157778464247079_443346753_n

Um dos filmes franceses mais criativos. A história traz um casal que não rejeita um desafio. A brincadeira começa de modo inocente, ainda na infância, mas segue cada vez mais arriscada. O visual da obra é colorido e vibrante. Já o desfecho é corajoso – e igualmente épico.

  1. Yves Saint Laurent

11780409_1157778440913748_962684408_n

O astro Pierre Niney ganhou sua carreira após encarnar o icônico estilista neste Yves Saint Laurent. O filme é equilibrado, interessante e exibe não só o profissional, mas também o homem por trás da marca. Pierre faz um trabalho perfeito aqui: sólido, natural e de uma sensibilidade rara. É o ator do momento – e merece ainda mais reconhecimento pelo talento tão impressionante.

Se infiltrar numa redação tem algo de mágico e irreal. Foi o que fez Yves Jeuland no famoso jornal Le Monde, durante a última campanha presidencial francesa: Les gens du Monde.  

Secrets de tournage:

Yves Jeuland a filmé seul dans les coulisses du Journal pendant 68 jours sur une période de cinq mois. Les jours de tournage étaient imprévisibles et s’imposaient selon les nouvelles importantes qui arrivaient à la rédaction.

Yves Jeuland décida de ne pas conclure son film sur la victoire de François Hollande aux présidentielles, mais de poursuivre sur le travail des journalistes après les élections : « Si le film s’était arrêté aux résultats, on aurait eu l’impression que c’était sa conclusion et que Hollande en était le héros. D’où le choix de le prolonger au-delà, de montrer les journalistes qui continuent à travailler le lendemain, font le bilan de l’expérience newsroom.« 

Source: Allocine

Après Maurice Jarre ou Michel Legrand, Alexandre Desplat, à son tour récompensé par un Oscar, s’inscrit dans la lignée des compositeurs français de musique de films appréciés par Hollywood, une « French touch » qui privilégie le travail en « finesse ».

Le compositeur français, l’un des plus recherchés de l’industrie du cinéma, a été sacré pour la bande originale de « The Grand Budapest Hotel », après huit nominations depuis 2007 notamment pour « The Queen », « Le Discours d’un roi » ou « Argo ». Il était nommé aussi cette année pour la musique d' »Imitation Game ».

C’est le septième Français à remporter un Oscar pour la musique, après Maurice Jarre (pour « Lawrence d’Arabie » en 1963 et « La Route des Indes » en 1985), Michel Legrand (en 1969 pour « L’Affaire Thomas Crown », 1972 pour « Un été 42 » et 1984 pour « Yentl »), Francis Lai (« Love Story », 1971), Georges Delerue (« I Love You, je t’aime », 1980), Gabriel Yared (« Le Patient anglais », 1997) et Ludovic Bource (« The Artist », 2012).

Dans une catégorie qui récompense souvent des artistes étrangers –l’Oscar est revenu en 2014 à un Anglais, en 2013 à un Canadien, en 2009 à un Indien…–, les Français sont appréciés notamment, aux dires des spécialistes, pour une sensibilité qui tranche avec une musique hollywoodienne plus standardisée.

« Il y a une esthétique française. Le cinéma américain se distingue par des musiques plus efficaces », souligne le compositeur Vladimir Cosma, auteur de quelque 300 bandes originales, dont celles de « Diva », « La Boum » ou « Rabbi Jacob ».

« Il y a une espèce de +French Touch+ de la musique de films, héritée de Debussy et Ravel, cette petite subtilité française qui contraste avec les compositeurs hollywoodiens, qui sont plutôt dans le grand orchestre », renchérit Benoît Basirico, journaliste spécialisé et fondateur du site Cinezik.fr.

« Il y a un formatage. C’est pour ça qu’Hollywood a besoin d’une respiration parfois en faisant appel à des étrangers ».

– ‘Tradition de la grande mélodie’ –

Ces spécificités, qui font apprécier les Français, ne datent pas d’hier. Si Hollywood a de longue date accueilli des compositeurs étrangers, tel l’Autrichien Max Steiner dans les années 30 et 40 (« King Kong », « Casablanca »), Maurice Jarre a contribué à ouvrir la voie aux Français dans les années 60.

« Antoine Duhamel (« Pierrot le Fou », Baisers Volés, ndlr) a travaillé pour l’étranger, de grands compositeurs comme Michel Colombier (« Une chambre en ville ») ont fait une carrière entière aux Etats-Unis », analyse Patrick Sigwalt, compositeur et secrétaire général de l’Union des compositeurs de musiques de films (UCMF). « Il y a une tradition française de la grande mélodie qui fait que l’on est reconnu dans le monde entier ».

Cette tradition se renouvelle aujourd’hui, dit-il, car le cinéma français a « une image assez valorisée » ces dernières années grâce aux « productions de Luc Besson qui se sont exportées (« Lucy », « Taken », ndlr) et aux comédiennes comme Marion Cotillard ».

Pour réussir à Hollywood, les compositeurs français doivent cependant souvent aller s’installer, au moins partiellement, aux Etats-Unis.

Alexandre Desplat vit ainsi une partie de son temps outre-Atlantique, tout comme le compositeur français Laurent Eyquem, qui vient de terminer la musique de « Momentum » avec Morgan Freeman. Maurice Jarre, Georges Delerue ou Michel Legrand s’y sont aussi installés pendant une période de leur vie.

« Beaucoup de compositeurs le disent, il faut être installé à Los Angeles pour y travailler », relève Benoît Basirico. « Pour être à Hollywood, il faut savoir bien s’entourer pour savoir se placer sur des projets d’importance », ajoute-t-il. « Il faut saisir l’industrie ».

Pour Vladimir Cosma, le risque alors est de « changer son esthétique musicale ». « Il faut voir si en s’intégrant dans un univers américanisé, on arrive à rester soi-même », lance-t-il.

Source: Le petit journal

 

 

Com Juliette Binoche, Kristen Stewart, Chloe Grace Moretz.

 

 

Synopsis:

À dix-huit ans, Maria Enders a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse et au charme trouble qui conduit au suicide une femme plus mûre, Helena. Vingt ans plus tard on lui propose de reprendre cette pièce, mais cette fois de l’autre côté du miroir, dans le rôle d’Helena…

Critique Télérama:

POUR : Le film a l’ampleur d’un tableau d’ensemble où les personnages changent peu à peu de place, portés par un changement plus grand : le temps qui passe. (…) Cette mélancolie, Olivier Assayas l’affronte avec son actrice, Juliette Binoche. Ensemble, ils nous la font partager, avec lucidité autant que délicatesse.

Marion Cotillard

Marion Cotillard

 

Kristen Stewart et Juliette Binoche

Kristen Stewart et Juliette Binoche

 

Pierre Niney

Pierre Niney

 

Adèle Haenel

Adèle Haenel


wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités