C'est super!

Diam’s: « Aujourd’hui, je suis en paix »

Posted on: 14/09/2012

La rappeuse française Diam’s, de son vrai nom Mélanie Georgiades, va publier une autobiographie très attendue dans laquelle elle revient sur son parcours personnel et professionnel ainsi que sur sa conversion à l’islam.

 

L’autobiographie de la chanteuse Diam’s, qui paraîtra le 27 septembre aux éditions Don Quichotte, attise déjà la curiosité de ses fans. « Après un long silence et pour la première fois, la petite banlieusarde devenue l’icône du rap français se livre sans détour sur sa carrière, ses choix de vie et aborde certains tabous de la gloire, du succès, de la solitude et de la foi », raconte son éditeur.  

En 2009, peu avant la sortie de son dernier album SOS, la jeune femme avait été photographiée tandis qu’elle se rendait à la mosquée de Gennevilliers, voilée et accompagnée de son époux. Depuis, elle aurait progressivement coupé les ponts avec son entourage, à commencer par le rappeur Sinik ou l’humoriste Jamel Debbouze. En 2011, ce dernier s’était écrié, sur TF1:  » Diam’s, reviens, tu nous manques ! ». 

« Mélanie (c’est son prénom) a très mal vécu cet immense succès et tout ce qui va avec: un train de vie délirant, de l’argent en excès. Elle a tout envoyé valser », pouvait-on lire en 2009 dans Paris-Match. « La religion l’a très probablement aidée à surmonter ses craintes et ses doutes. »  

« Les gens n’ont vu de moi qu’une enveloppe »

« En me replongeant dans ma vie, je me rends compte qu’elle a été une aventure hors du commun », explique Diam’s dans une lettre ouverte publiée sur Facebook. « Mon public était ce que j’avais de plus cher. […] Puis un jour, je me suis tue et je suis partie sans dire au revoir. Pendant des années, les gens m’ont vu décrocher des trophées et devenir célèbre, mais ils n’ont vu de moi qu’une enveloppe derrière laquelle se cachait un coeur meurtri. » Selon l’artiste, son livre serait « un moyen de rétablir des vérités ». « Je me suis cherchée, je me suis découverte, j’ai appris à m’aimer et aujourd’hui, je suis en paix. […] On a dit de moi que, perdue, je me suis réfugiée dans la religion. Dans cette parole, j’ai ressenti comme du mépris. » Diam’s présente son autobiographie comme un voyage sur les routes qu’elle a foulées, mais aussi « au fond de son coeur ». 

Son manager Sébastien Capillon a quant à lui affirmé au magazineVSD que dans cette autobiographie, « toutes les réponses aux questions que vous vous posez seront dévoilées ».  

Source: L’Express

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :