C'est super!

Pour vous, Brigitte Bardot est-elle toujours une icône?

Posted on: 09/10/2011


Malgré ses fréquents dérapages verbaux, BB reste une icône nationale. Comment l’expliquez-vous ?

Malgré les 5 condamnations pour incitation à la haine envers la communauté musulmane, Brigitte Bardot reste une icône, célébrée dans une exposition au début de l’année. Plébiscitée par bon nombre de marques, son image fait toujours vendre….et rêver? Explications en 5 points.

Elle a marqué l’histoire du cinéma

Même si elle préférait faire la fête que tourner des films, Bardot a eu l’intelligence de s’entourer de réalisateurs de talents. Ils ont transformé son corps en étendard d’une petite révolution. En France, elle impose avec les débuts de la Nouvelle Vague de nouvelles normes ésthétiques et sexuelles à l’écran grâce à Vadim (Et Dieu créa la femme, en 1956), puis Godard (Le Mépris, en 1964). Deux cinéastes de talents qui lui permettent aussi d’être reconnue en tant qu’actrice et pas seulement comme objet sexuel. On ne se souviendrait surement pas d’elle sans eux.

Elle a su s’arrêter à temps

On ne l’a plus vue sur un écran de cinéma après 1973, la date à laquelle elle choisit d’arrêter de tourner. On garde donc comme souvenir ses fesses filmées par Godard, lorsqu’elle a 29 ans et qu’elle est au sommet de sa beauté. Son image est restée figée.

C’est une source d’inspiration intarissable

Ces codes esthétiques qui ne changent pas sont faciles à réutiliser. C’est du prêt-à-copier pour les marques.

Elle est l’une des rares actrices connues à l’étranger

Elle appartient à la trilogie Deneuve-Binoche-Bardot, le clan très fermé des représentantes incontestées de la Française à l’étranger. Un réalisateur hollywoodien veut tourner un film sur sa vie. Peut-être parce que là-bas, ses déclarations font moins de bruit.

Son combat pour la protection des animaux est populaire

En 1962, Brigitte lance son premier appel pour la protection des animaux dans l’émission 5 colonnes à la Une. En 1986, elle crée sa Fondation. Très médiatisés, ses combats ont écho positif auprès de l’opinion publique. Mais en réclamant l’étourdissement avant l’abattage des animaux par les musulmans lors de l’Aïd el-Kebir, Brigitte Bardot a souvent dérapé et a été condamnée à cinq reprises pour « incitation à la haine raciale ou à la discrimination ». La dernière a eu lieu en 2008. Elle écrivait dans Info-Journal, le magazine de sa fondation: « Il y en a marre d’être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes ».

Source: L’Express

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :