C'est super!

Grandes écoles

Posted on: 25/01/2011

Jugés trop élitistes, les établissements d’enseignement supérieur de renom sont priés de revoir leur copie et de permettre à plus d’étudiants issus de milieux défavorisés de rejoindre leurs bancs.


Des concours difficiles mais surtout socialement injustes, a déclaré Valérie Pécresse. Venue conclure le colloque annuel de la conférence des grandes écoles, la ministre de l’Enseignement supérieur a plaidé en faveur d’une plus grande mixité sociale au sein de ces établissements élitistes. Rappelant qu’en quelques décennies, la proportion d’enfants d’origine populaire dans ces formations avait fortement faibli, elle a exhorté les directeurs de l’Essec, Centrale Paris et leurs homologues à démocratiser les concours d’entrée.

Des matières plus socialement discriminantes que d’autres
S’il n’est pas question de changer le mode de sélection actuel qui passe par le concours, ni de mettre en place des concours spéciaux réservés aux boursiers, certaines écoles réfléchissent toutefois à un aménagement de certaines épreuves considérées comme les plus discriminantes socialement. L’objectif étant à terme de compter au moins 30% d’élèves boursiers parmi les élèves et d’accueillir par là même des jeunes possédant le niveau requis et ayant des parcours de vie plus divers et moins protégés. Mais reste à s’entendre sur ce qui peut être remis en cause, sans déprécier l’exigence et le prestige de la formation. Un récent rapport de l’inspection générale confirme que les boursiers réussissent moins bien, et souligne que contrairement aux idées reçus, les sciences et les langues, plus que le français, sont discriminantes.


« On ne peut modifier nos épreuves de mathématiques ou de physique écrites au risque d’une baisse de niveau, alors que nous nous situons dans une concurrence mondiale! » fait observer Hervé Biausser, directeur de l’école Centrale Paris. Pour sa part, il préfère étudier la piste de l’aménagement de l’épreuve des langues vivantes. Ainsi la version de textes littéraires ou d’articles de journaux  pourrait être remplacée par une épreuve visant à évaluer la compréhension de l’anglais courant. Une épreuve orale, destinée à valoriser la personnalité du candidat, ses capacités et compétences plutôt que ses connaissances, pourrait aussi faire son apparition, en s’inspirant des « travaux d’initiative personnelle encadrés » (TIPE), déjà présents dans certains concours d’écoles d’ingénieurs.

Un problème bien en amont
D’accord pour envisager des évolutions, les grandes écoles se veulent très prudentes dans les éventuelles concessions.  » Nous regarderons toutes les possibilités avancées par la ministre avec beaucoup d’attention, mais il n’y a pas de solutions miracles et les épreuves sont déjà très différentes d’une école à l’autre, estime  Pierre Tapie, directeur général de l’Essec. Les modifications doivent être différentes selon les écoles. Le sujet est complexe. Il s’agit aussi de ne pas refaire de la discrimination avec de nouvelles épreuves. » Souvent accusées de ne pas chercher à corriger activement  les inégalités sociales, ou encore de les aggraver, les grandes écoles se défendent d’être à l’origine du problème et engagent à revoir tout le système scolaire. Pour ces établissements d’excellence, la question de la démocratisation de l’enseignement est à considérer bien en amont, avant même l’étape des concours. Dès le primaire ou le secondaire, les inégalités se creusent déjà, affirme Pierre Tapie. Il souligne par ailleurs qu’en vingt ans, le nombre d’heures consacrées à l’enseignement du français et des sciences, matières essentielles pour réussir les examens d’entrée  n’a cessé de baisser. « On a perdu l’équivalent d’un an à un an et demi d’études scientifiques entre le primaire, le collège et le lycée. Maintenant, on interdit aux élèves de S d’accéder au latin, grec. C’est stupide. Pour les leaders, la culture générale est un facteur déterminant » remarque t-il.

 

 

Source: Le petit journal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :