C'est super!

La proclamation de l’indépendance

Posted on: 09/09/2010

Profitant de l’affaiblissement de la couronne portugaise et des mouvements libéraux sud-américains, le Brésil s’est détaché de son ancien colonisateur sans affrontements majeurs. Pedro 1er déclarait l’indépendance du Brésil le 7 septembre 1822.

Portrait de Pedro 1er de Simplício Rodrigues de Sá

En 1808, fuyant les guerres napoléoniennes, la famille royale du Portugal s’est installée au Brésil, marquant le début de l’essor économique et culturel du pays. Quelques années plus tard, en 1815, le Royaume-Uni de Portugal, du Brésil et des Algarves est proclamé, élevant la colonie au rang de royaume. En 1820, le roi João VI doit regagner précipitamment le Portugal, alors en pleine révolution, et confie la régence à son fils Pedro (portrait). Une vague libérale venue d’Europe endeuille à cette époque les colonies espagnoles voisines, et Pedro, âgé d’une vingtaine d’années, doit affronter ce climat d’effervescence politique.
Elevé au Brésil, il y est très attaché, plus sensible à la cause du Nouveau Monde qu’à celle de l’Europe, il se range donc aux côtés des indépendantistes. Souhaitant éviter la montée des revendications et la violence, il décide très rapidement de proclamer lui-même l’indépendance du pays. C’est chose faite le 7 septembre 1822, à São Paulo, sur les bords du fleuve Ipiranga. La phrase qu’il prononça, « 
l’indépendance ou la mort », est restée une expression célèbre, symbole de cet événement. Nommé Empereur Pedro 1er, il est couronné à Rio en décembre 1822, mais ce n’est qu’en 1825 que son père, le roi João VI, reconnaîtra l’indépendance du pays. Entre temps, le 25 mars 1824, autre date historique du pays, la première constitution brésilienne entre en vigueur par décret impérial.

"L'Independance du Brésil"de François-René Moreaux

De l’indépendance à la dictature
Soutenu par les couches populaires et le clergé, Pedro 1er est mal vu de la grande bourgeoisie propriétaire, d’autant plus qu’il se montre très autoritaire, provoquant notamment la guerre contre l’Argentine (1825 à 1827). Devenu très impopulaire, il abdiquera en 1831 en faveur de son fils, Pedro II, dont le règne sera long et marqué à la fois par une instabilité politique et une grande modernisation du pays, jusqu’en 1889 où l’abolition de l’esclavage provoquera la révolte de l’oligarchie et entrainera sa destitution par les militaires.
La république sera proclamée peu de temps après, et le Général Déodoro da Fonseca deviendra le premier président élu du Brésil. En quelques décennies, le pays est passé du statut de colonie à celui de royaume, avant de devenir un empire indépendant, puis une république et, enfin, une dictature. En effet, Déodoro da Fonseca ne tardera pas à dissoudre l’Assemblée (1891) et à imposer le pouvoir de l’armée, dont le Brésil mettra du temps à se défaire.


Source: Le petit journal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :