C'est super!

Ficar ou Namorar ? Chronique d’un malentendu franco-brésilien

Posted on: 28/03/2010

Vous venez à peine de vous rencontrer. Des cœurs dans les yeux, vous envisagez déjà un avenir radieux à deux… mais gare aux malentendus. Dans sa tête, c’est ficar ou namorar ? Comment savoir ? Pour vous, une petite chronique des jeux amoureux à la brésilienne.


La première rencontre, les regards qui se croisent, les mains qui se frôlent, le premier baiser…  et peut-être déjà plus parce qu’affinités. Diner en tête-à-tête et week-end en amoureux, les moments passés à deux se font de plus en plus fréquents. L’âme sœur ? Encore un peu tôt pour le dire … mais l’élu de votre cœur, assurément.
Un jour, vous lui demandez, à l’impromptu : « Comment on dit déjà en portugais… Namorado, c’est ça ? » Et là, son visage vire soudainement à l’écarlate, le légendaire jeito brésilien semble l’avoir quitté, sa bouche s’essaye à des explications : « Namorados… ? Moi, je pensais qu’on faisait que ficar pour le moment ». Vous, au quart de tour : « Comment ça ficar ? Rester ? Rester où ? ». « Je veux dire, c’est pas comme si on était exclusifs. » sont les derniers mots que vous l’entendez prononcer avant que vous explosiez.
Le lendemain, devant la machine à café, vous racontez votre mésaventure à une collègue de travail. Elle vous fait : « Quoi, tu ne vas pas me dire que tu ne savais que vous étiez seulement ficantes ? Vous n’avez pas ça en France ? ». Vous faites non de la tête et lui demandez d’éclairer votre lanterne bleu-blanc-rouge. « Ficar, c’est se voir régulièrement sans engagement et sans exclusivité alors que Namorar, c’est quand c’est du sérieux.  Bah dis donc, pour quelqu’un qui vient du pays qui a inventé le libertinage… », ajoute-t-elle, un sourire au coin des lèvres, contente de pointer ce paradoxe, en français dans le texte.
Non, mais ! Encore un peu et elle ferait passer les Français pour des coincés. Vous contre-attaquez, avec un brin de mauvaise foi : « En France, si on voit quelqu’un plusieurs fois, c’est qu’on pense que ça peut-être la bonne personne… C’est aussi simple que ça. Nous, au moins, on n’a pas peur de s’engager ! ». Elle éclate de rire : « Quelle blague ! Et tous vos films, où tout le monde trompe tout le monde ». « Et dans les novelas, alors ? Ils jouent au scrabble, peut-être? », rétorquez-vous, du tac au tac.

Malentendu ou vraie divergence de perspective ?
« Ficar, c’est horrible. On ne sait jamais à quoi s’en tenir. Un jour, tu crois qu’il va te présenter ses parents et le jour suivant, il a oublié ton numéro de téléphone », souffle une autre collègue qui vous a rejoint. Presque sincère, vous assurez qu’en France, c’est le genre de chose qui n’arriverait ja-mais et soudain la gente féminine brésilienne se met à rêver d’un namorado francês. Un jeune homme qui surprend la conversation se sent obligé d’intervenir pour défendre le mâle brésilien : « J’ai étudié en France pendant un an et je peux vous dire que ça ne m’a pas semblé si différent… Ah, si ! Il y a une bien chose : là-bas, il faut toujours créer un prétexte compliqué pour parler à une fille. Vous appelez ça le romantisme ! ». L’assistance éclate de rire. Il continue : « Quand pour les deux, c’est du sérieux, ficar, c’est juste une étape… ». Et c’est à votre collègue de suggérer : « Tu lui as peut-être juste fait peur à parler si vite de Namorar « .

Le soir venu, votre téléphone vous fait de l’œil, vous hésitez à l’appeler. C’est alors que vous reviennent en tête les mots du plus brésilien des grands de la chanson française, Henri Salvador : « Maladie d’amour, maladie de la jeunesse/Si tu n’aimes que moi/Reste tout près de moi ».

Et si ficar, finalement, ce n’était pas plus grave que ça… ?


Écrit par: Walid RACHEDI

Source: lepetitjournal.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :