C'est super!

Claude Lévi-Strauss, un penseur épris du passé et de la nature

Posted on: 23/12/2009

Philosophe, ethnologue et anthropologue, Claude Lévi-Strauss est le Fondateur de la pensée structuraliste. Professeur à l’université de São Paulo de 1934 à 1939, ses recherches l’ont conduit dans le Mato Grosso et en Amazonie comme en témoigne son livre culte Tristes Tropiques.


C’est à partir  d’une autre manière de  comprendre la culture,  culture des fruits de la terre et culture de l’esprit que Lévi-Strauss a inscrit son empreinte  dans le tissu des idées intellectuelles de notre siècle. Dans les structures élémentaires de la parenté,  partant du constat que toute culture commence avec la règle,  c’est par  le concept de prohibition de l’inceste, qu’il nous donne à comprendre  que l’organisation de toute communauté commence avec l’échange, en tant que rencontre de ce qui est extérieur à la parenté et qui implique de ce fait même, la réciprocité nécessaire à toute vie sociale. Echange négatif parfois traduisant  l’hostilité des relations, mais échange positif aussi par le don,  la circulation des idées et des hommes qu’implique toute alliance. Si cet échange excède toujours les choses échangées c’est aussi  parce qu’il porte en lui une part de création.


Pour ce philosophe, le structuralisme doit permettre de penser le social comme un système, un ensemble de relations qui préexiste aux individus,  un ensemble de relations que les hommes ne maîtrisent pas mais qui s’impose à eux. Comment, par exemple  un système d’opposition binaire du type nature/culture, cru/cuit, comestible/non comestible peut faire sens. Le travail de l’ethnologue est donc de découvrir les richesses latentes de la réalité empirique dont toute communauté humaine est porteuse.

La pensée sauvage
Pour Lévi Strauss, la pensée des hommes dits sauvages est une pensée intellectuelle, héritière de traditions anciennes, elle implique dans la science du concret qu’elle élabore : logique, ordre et  rigueur. Au même titre,  la pensée sauvage  est présente en chacun de nous. Refusant tout ethnocentrisme, c’est la possibilité de cet autre regard que Claude Lévi-Strauss nous a légué.

La richesse de l’humanité : la diversité
L’homogénéisation croissante de la communication de masse, donne à penser à Claude Lévi-Strauss, que les jeunes générations s’éloignent de leur culture qui est celle de leur milieu. Aux cultures se transmettant de manière verticale d’une génération à l’autre, il oppose les cultures actuelles qui se transmettent de manière horizontale au sein d’une même génération. Cet enfermement du même au même porte en lui le risque d’une perte de richesse de l’activité créatrice nécessaire à la diversité indispensable à l’humanité.


Quelques ouvrages majeurs :

La Vie familiale et sociale des indiens Nambikwara, Société des Américanistes, 1948.
Les Structures élémentaires de la parenté, PUF, 1949.
Race et Histoire, Unesco, 1952.
Anthropologie structurale, Plon, 1958.
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss, Georges Charbonnier, Plon-Julliard, 1961.
Le Totémisme aujourd’hui, PUF, 1962.
La Pensée sauvage, Plon, 1962.
Mythologiques 1, Le Cru et le cuit, Plon, 1967.
Mythologiques 2, Du Miel aux cendres, Plon, 1967.
Mythologiques 3, L’Origine des manières de table, Plon, 1968.
Mythologiques 4, L’Homme nu, Plon, 1971.
Anthropologie structurale ll, Plon, 1973.
La Voie des masques, 2 volumes, Plon, 1979.
Saudades do Brasil, Plon, 1994.

Quelques ouvrages consacrés à Claude Lévi-Strauss :

Deux transparents. Marcel Duchamp et Claude Lévi-Strauss, Octavio Paz, Gallimard, 1970.
Lévi-Strauss ou la structure du malheur, Catherine Clément, Seghers, 1970.
Le structuralisme en anthropologie, Dan Sperber, Seuil (coll. Points), 1973.
Comprendre Claude Lévi-Strauss, un numéro spécial de la revue Sciences Humaines, novembre-décembre 2008.
« Claude Lévi-Strauss, centième anniversaire » Numéro Hors-série de la Lettre du Collège de France, novembre 2008.
Denis Bertholet, Claude Lévi-Strauss, Odile Jacob, Paris, 2008 Jean-Philippe Cazier (dir.), Abécédaire de Claude Lévi-Strauss, Éditions Sils Maria, 2008 (ISBN : 978-2-930242-57-6)
Catherine Clément, Claude Lévi-Strauss, PUF, Que sais-je ?, 2003.

Claudine SAGAERT


Source: lepetitjournal.com – Brésil)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :