C'est super!

Redécouvrez Madeleine Vionnet

Posted on: 09/11/2009

Le musée des Arts décoratifs, à Paris, célèbre l’une des couturières les plus talentueuses et les plus méconnues du XXe. siècle.

pub007

Au centre, Madeleine Vionnet dans son studio, au début des années 1930.

Si l’on peut dire qu’il existe une école Vionnet, c’est surtout parce que je me suis montrée une ennemie de la mode. Il y a dans les caprices saisonniers, fugitifs, un élément superficiel et instable qui choque mon sens de la beauté », confiait Madeleine Vionnet en 1937.

Deux ans avant de fermer sa très prospère maison de l’avenue Montaigne (1200 ouvrières y travaillaient à l’époque). Entre les rêves orientalistes et mondains d’un Paul Poiret et la petite robe noire fonctionnelle d’une Chanel, cette puriste de la coupe va révolutionner la mode de l’entre-deux-guerres avec ses drapés minimalistes qui épousent à la perfection les courbes du corps. Une œuvre d’une saisissante modernité dont le musée des Arts décoratifs se fait enfin l’écho en lui dédiant jusqu’au 31 janvier 2010 sa première rétrospective parisienne. « L’authenticité, la pureté, voire le dépouillement…Les valeurs qui incarnent les vêtements de Madeleine Vionnet sont plus que jamais d’actualité.

Elle a concentré ses recherches sur la structure, délaissant le décor, à l’instar d’un Le Corbusier » , analyse Pamela Golbin, commissaire de l’exposition. Conceptuelle avant l’heure donc, elle expérimente des formes abstraites en 3D sur la petite poupée de bois qu’utilisent les sculpteurs, trouve dans le biais du tissu le secret du mouvement parfait et libère le corps du corset. Autant d’inventions griffées Vionnet qui ne cesseront d’inspirer les couturiers, de Balenciaga à John  Galliano en passant pas Azzedine Alaia… Un pouvoir d’attraction qui a donné l’envie à certains de faire revivre le mythe. Après une résurrection ratée en 2006, la marque, récemment rachetée par Matteo Marzotto (ex-PDG de Valentino Fashion) et Gianni Castiglioni, devrait ne pas manquer ce rendez-vous rêvé avec l’Histoire.

pub009

Des constructions géométriques comme radiographiées, et, ci-dessus, la pureté des lignes d'une robe Vionnet de 1938.


Madeleine Vionnet, puriste de la mode.

Jusqu’au 31 janvier 2010.

Les Arts décoratifs, musée de la Mode et du Textile

107, rue de Rivoli

Paris

(Source: Magazine L’express Styles)

Publicités

1 Response to "Redécouvrez Madeleine Vionnet"

Très intéressant !
Honras às couturières da época que apesar de muito talentosas
não tiveram a visibilidade da especialíssima Coco !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :