C'est super!

Vous êtes POUR ou CONTRE?

Posted on: 02/11/2009

Le petit journal a publié cette semaine un article sur l´interdiction de l´alcool dans la rue. Lisez l´article, réfléchissez un peu et dites-moi : vous êtes d´accord ou non ?

APN Young Boozers

Près de 80 % de la consommation d'alcool se réalise «hors bar» . Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

« De nombreuses villes françaises interdisent aujourd’hui la consommation d’alcool dans la rue, notamment en centre-ville. Cette mesure restrictive a pour but avoué de protéger les jeunes de l’alcool et de ses dérives. Mais à l’instar de la cigarette dans les lieux publics, est-ce qu’interdire l’alcool dans la rue est vraiment la solution miracle ?


Qu’est-ce que c’est ?
Une dizaine de grandes villes (Nantes, Marseille, Lyon, Paris …) interdisent aujourd’hui la consommation d’alcool dans la rue. Ces nouvelles réglementations concernent souvent exclusivement quelques quartiers riverains ou centraux, sur une période pouvant aller de quelques heures dans la soirée jusqu’à toute la journée suivant les municipalités. Certaines villes comme Aix interdisent également la vente d’alcool à emporter à partir de 21 heures. Cette action des pouvoirs publics fait des petits puisque la liste des villes appliquant ces nouveaux principes s’allonge. Brest pourrait ainsi être la prochaine à suivre le pas.

POUR
Les partisans de cette interdiction soulignent que la consommation consommation « >consommation « >d’alcool sur la voie publique s’est accentuée ces dernières années. L’interdiction de fumer dans les bars n’y serait d’ailleurs pas complètement étrangère. 80 % de la consommation de substances alcoolisées se fait aujourd’hui « hors-bar ». « Les gens se “chauffent” avec des boissons achetées en grande surface avant de finir la nuit en discothèque », explique Renaud Bouthier, président de l’association de prévention Avenir Santé. Les esprits et corps échauffés par l’alcool peuvent ensuite déclencher des troubles bien plus sérieux qu’une simple gueule de bois. La police a recensé 85.000 faits d’ivresse publique et manifeste (IPM) en 2008, un chiffre en constante augmentation depuis le début des années 2000. La consommation excessive d’alcool entraîne également des dégradations, des vols et des bagarres, notamment entre bandes de jeunes. Les adolescents sont en effet les premiers concernés par cette interdiction, qui vise à les protéger d’une « >une une « >consommation d’alcool de plus en plus banalisée. Selon une enquête de l’Espad (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs), un jeune de 16 ans sur deux a déjà été ivre. Se faire un petit cocktail maison, le verser dans une bouteille de jus de fruit pour déjouer le contrôle parental et aller boire la mixture avec ses amis en centre-ville semble être devenu un vrai jeu d’enfant.

CONTRE
Après l’interdiction de fumer, celle de boire ? Certains dénoncent déjà une nouvelle prohibition. D’autres soulignent que la mesure n’est pas pédagogique et peu peu « >peu « >efficace. Si les centre-villes seront « nettoyés » des buveurs trop bruyants et nerveux, ils pourront toujours se retrouver ailleurs. Les commerçants sont également réticents. Depuis le 23 juillet 2009, l’interdiction de vendre de l’alcool aux mineurs est inscrite dans la loi française mais dans les faits, elle n’est que peu respectée. « On a des clients qui viennent acheter des pizzas avec des bières, on ne peut pas dire non », explique un restaurateur marseillais. Ne plus vendre de l’alcool aux jeunes c’est se priver d’une partie non-négligeable de chiffre d’affaires alors que les Français, forcés à l’économie, sont de moins en moins nombreux à consommer à l’extérieur.

Pour que les commerçants retrouvent un discours plus moral, le président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, Etienne Apaire, a engagé une campagne de sensibilisation des professionnels. Il compte également sur la « pression sociale » pour dissuader les épiceries et débits de boisson de vendre aux jeunes. Si cela ne suffit pas, des policiers de la BAC seront là pour distribuer les amendes. Mais cela sera-t-il suffisant pour faire cesser les mauvaises habitudes ? »

Écrit par Damien Bouhours (29.10.09)

Et alors, qu´en pensez-vous? Il faut interdire l´alcool dans la rue ou non ?


Publicités
Étiquettes : , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

wordpress hit counter
Follow C'est super! on WordPress.com
Follow C'est super! on WordPress.com
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :