Soigner la déco

Elle donne le ton, alors on la soigne.

  • Peu de chaises

On les enlève presque toutes. Plus les invités sont mobiles, plus ils discutent et se mélangent. On laisse quand même un coin où s’asseoir pour les timides et les feignants.

  • Des ballons au plafond

Les ballons, c’est simple, c’est magique, c’est accessible. Sur decoparty.fr, on trouve des bouteilles d’hélium jetables. Compter 30 € pour gonfler une trentaine de ballons, plus 12 € pour quatre paquets de ballons multicolores. Une fois qu’ils sont gonflés, on noue un morceau de bolduc autour du nœud (1,50 € le rouleau), puis on les laisse s’envoler jusqu’au plafond.

  • Des lumières de toutes les couleurs

Nos ampoules blanches remplacées par des versions bleues, roses ou vertes donnent une lumière tamisée et pop (env. 2 € l’ampoule).

  • Des bougies partout
  • Plus il y en a, plus c’est joli. En revanche, pas question de les laisser brûler sans support : on les place dans des photophores ou des verres à tapas (lot de 100 bougies Ikea, 2,70 €).
    • Une table pop

    Une nappe jetable, funky et colorée (4 €, hema.fr), donnera un bon coup de peps à la pièce, et protégera en plus la table. Envie d’une touche décalée ? On personnalise le buffet en y disposant des petits jouets : figurines de Batman, trolls, peluche Gizmo… Pourvu que ce soit drôle et inattendu (à moins de 1 € chez Emmaüs, emmaus-france.org).

    • Un dress code qui fait le job

    Pas le temps ou l’énergie de prévoir une déco ? La solution : lancer un thème de déguisementpour tout le monde. Mais sans partir dans le grand n’importe quoi. Aux oubliettes l’idée du petit poney magique qui oblige à passer de longues heures sur le Web pour dégoter une corne pailletée et une crinière pastel. On zappe aussi bonnes sœurs versus bas résille, et signes du zodiaque… Pour être sûre que tous les invités joueront le jeu, il faut faire simple et facile. Ce qui marche à tous les coups ? Soirée fluo, pyjama, black & white, accessoire excentrique…

  • Bien préparer le buffet

    Quand on danse et qu’on picole, on prévoit de la nourriture pour éviter que le frigo ne soit dévalisé à 2 heures du mat.

    • Une dips party

    Au programme, houmous, tarama, tzatziki, guacamole, mix thon-St Môret, tapenades… Différents pains coupés en tranches, des couteaux à dispo, et chacun fait sa tartine.

    • Des cure-dents people

    On imprime une vingtaine de portraits de Kim Kardashian d’environ 3 cm de haut, on les découpe puis on les scotche sur des cure-dents à planter sur des olives, du saucisson ou des dés d’emmental. Ça demande un peu de boulot, mais le jour J, ça en met plein la vue et c’est marrant. Un concept à décliner à l’infini selon l’inspiration : aliens, licornes, chatons…

    • Un candy bar
    • Des bonbecs à profusion, ça fait toujours son petit effet. On remplit des bols multicolores de fraises Tagada, Dragibus, Schtroumpfs et Croco. Dans des saladiers en plastique transparent, on verse des sachets de Chamallows roses, verts, jaunes et blancs. Plus stylé : les brochettes de bonbons plantées dans des boules de polystyrène. Plutôt salé ? On dispose un chips bar avec goûts poulet, wasabi, beurre salé, cheeseburger…
      • Les recettes secrètes des potes

      Chaque invité apporte sa spécialité. Laurène prépare son cake chèvre-miel, Karim ses feuilletés au fromage, Clara son tiramisu framboise… C’est tout bénéf : chacun est flatté de faire goûter son plat, c’est fait maison donc meilleur (en théorie !), et on ne dépense rien.

      • Une machine à barbe à papa
      • Un vrai plus pour se démarquer : l’animation qui restera gravée dans les mémoires (mais pas sur notre compte en banque). Sur le site fr.zilok.com, on peut louer à peu près tout : machines à barbe à papa, à pop-corn (10 € les vingt-quatre heures), à hot dog (40 €), mais aussi four à pizza, fontaine à chocolat, pompe à bière… Il y en a pour tous les goûts !

        Savoir mettre l’ambiance

        Sans elle, la soirée ne monte jamais et tout le monde rentre frustré, donc on la bichonne.

        • Une playlist universelle

        Si personne n’est prêt à jouer le DJ, des playlists sont prêtes à l’emploi sur deezer.com ou spotify.com. Quelques incontournables qui mettent tout le monde en transe : « 2016 Dance Party », « Dance Hits, vol. 17 » ou encore « Dancing Day Time, vol. 6 ».

        • Des animations funky

        >> Un stand de tatouages éphémères. Et deux ou trois copines volontaires se relayent pour les appliquer (4 € la planche sur ebay.fr).

        >> Un pote qui fait le magicien. Sans couper une femme en deux, quelques tours simples pour bluffer tout le monde, à piocher dans « La Magie pour les nuls » (éd. First, 12,50 €).

        >> Une copine qui sait lire les cartes. On lui installe une petite table au calme pour faire la voyante. Pas de pro dans la guest list ?

        >> Idéal pour la voyante débutante : les filles se mettent du rouge à lèvres, embrassent un mouchoir en papier, et elle interprète les lignes des lèvres.

        • De la bonne humeur

        Le secret d’une soirée réussie ? Des gens heureux qui ont envie de s’éclater ! On réfléchit deux secondes avant de lancer des invits à tout-va, et on zappe sans mauvaise conscience ceux qui cassent l’ambiance. À ne pas oublier : l’atmosphère dépend aussi de la personne qui reçoit, c’est-à-dire nous. Donc on rit, on sourit, on présente nos amis les uns aux autres et on est la première à se lâcher sur le dance floor.

        • Un bon danseur
        • Il suffit d’un pote qui sait faire la vague, le limbo ou le paso-doble pour mettre le feu à une soirée. Lui, on l’invite à toutes nos fêtes, et on le chouchoute ! Et s’il a un copain (presque) aussi bon que lui, il l’amène.
          • Un paquito

          Quèsaco ? Le délire qui met le feu aux fêtes basques ! À ne pas lancer en début de soirée, ça risquerait de mettre un blanc. Une fois que l’ambiance est bien chaude, on réunit tout le monde et on tape « Paquito el Chocolatero » sur YouTube pour avoir la musique adéquate. On s’assoit tous par terre jambes écartées, à la queue leu leu, de façon à former une file compacte. Le plus téméraire se met debout face à cette file et se jette dans le vide façon rock star en concert. Il est porté de bras en bras par tout le monde jusqu’au bout de la file, et ça recommence avec le suivant… À partir de dix personnes, énorme rigolade assurée.

          L’alcool

          C’est souvent le point noir du budget. Nos astuces pour s’en sortir sans gueule de bois.

          • Un alcool unique

          Rosé + vodka + Martini + rhum + bières = une facture trop salée. On choisit un seul cocktail, que l’on prépare à l’avance dans de grands saladiers : spritz, mojito, punch. Un spritz pour 20 personnes ? Facile : on mélange 1,20 litre de prosecco, 60 cl d’Aperol et 40 cl d’eau gazeuse (toutes les recettes de cocktails sur 1001cocktails.com). On prévoit une grande louche pour que chacun puisse se servir et on propose des glaçons dans un saladier à part.

          • Un pot commun

          Deux semaines avant la fête, on lance une cagnotte en ligne sur leetchi.com ou tilt.com. Avec l’argent récolté, on se fait livrer l’alcool le jour J. Les invités n’ont pas besoin de débarquer avec une bouteille sous le bras, on échappe aux radins adeptes du vin bas de gamme, et on est sûr de ne pas manquer de bières à 3 heures du mat.

          À méditer pour réussir sa soirée

          « Mixez la bonne musique avec les bonnes personnes. Mettez le paquet sur les shows, la déco… il faut faire rêver les gens. » Cathy Guetta, organisatrice de soirées, 49 ans.

          « Quand je sors danser, je mets les talons les plus hauts possible avec la robe la plus courte possible. » Kate Moss, mannequin et party girl, 42 ans.

          «Le futur appartient à ceux qui se lèvent tôt, le présent à ceux qui se lèvent tard. » Fabrice Emaer, célèbre propriétaire du Palace dans les années 80.

          « Je veux que les gens s’amusent chez moi. Je leur demande de se lever, de faire connaissance, de s’embrasser. » Régine, 86 ans, propriétaire d’une trentaine de clubs dans les années 70.

        • «Depuis soixante ans, je suis tous les soirs à mon cabaret. Je bois environ deux bouteilles et demie de champagne par jour. C’est ma fontaine de jouvence. L’eau, je m’en sers juste pour me laver les fesses. » Michou, 85 ans, directeur de cabaret depuis… toujours.

          Les astuces des pros de la fête

          Les bons blogs :

          • makemylemonade.com

          Lisa, passionnée de mode et de couture, fourmille d’idées pour fabriquer des éléments de déco canon avec une simple feuille de papier coloré et un bouton de colle.

          • ohhappyday.com 

          Une Américaine pro de la fête propose des DIY pop qui font rêver : topper cake en forme de manchot, guirlande de cornets de glaces, piñata licorne.

          Le bon bouquin pour devenir la reine des soirées

          Rédigé par deux filles surnommées Ananas des Bananas et « Alice sur le Gâteau », ce livre regorge d’idées buffet, déco et look pour devenir la queen des soirées. Parmi nos préférées, les sucettes marshmallow pop-corn et les emballages à frites de hipster. « Pop ta party », éd. Eyrolles, 25€.

      • Source: Cosmopolitan